Mozambique et VIH

6 Février 2019
388 lectures
Notez l'article : 
0
 

Au moins un million de personnes vivant avec le VIH ont besoin d’un traitement antirétroviral au Mozambique, indique l’Agence de presse africaine (Apa) (28 janvier). C’est le chef de cabinet du ministre de la Santé, Zachary Zindoga, qui a tiré la sonnette d’alarme lors d’une conférence de presse à Maputo, la capitale, à l’occasion d’une réunion d’évaluation du programme Pepfar (Plan d’urgence de lutte contre le sida des États-Unis) mis en place dans le pays pour permettre plus d’accès aux antirétroviraux. « Beaucoup de choses ont changé. Le nombre de personnes sous traitement ARV a été multiplié par trois pour atteindre un million ces deux dernières années et le programme (Pepfar) a permis d'élargir considérablement l'accès au diagnostic et au traitement du VIH entre 2016 et 2018 », a déclaré Zachary Zindoga. On estime que 1,8 million de personnes vivent avec le VIH sur une population de 28 millions de personnes.