Mpox : dernières données

24 Mars 2023
1 343 lectures
Notez l'article : 
0
 

Où en est l’épidémie de Mpox au niveau mondial ? Le 14 mars, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a rendu public son dernier rapport qui se concentre sur les cas confirmés en laboratoire tels que définis par la définition de cas de travail de l’agence. Depuis le 1er janvier 2022, des cas de Mpox ont été notifiés à l'OMS par 110 États membres dans les six régions de l'OMS. Au 14 mars 2023, un total de 86 516 cas confirmés en laboratoire et de 1 265 cas probables, dont 111 décès, ont été notifiés à l'OMS. Depuis le 13 mai 2022, une forte proportion de ces cas a été signalée dans des pays où la transmission du Mpox n'avait pas été documentée auparavant (pays du Nord notamment). C'est la première fois que des cas et des chaînes de transmission durables ont été signalés dans des pays sans lien épidémiologique direct ou immédiat avec des régions d'Afrique de l'Ouest ou d'Afrique centrale. À l'exception des pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale, l'épidémie de Mpox continue de toucher principalement les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. À l'heure actuelle, aucun signal n'indique une transmission durable au-delà de ces réseaux. L'OMS estime que le risque global est modéré. Au niveau régional, l'OMS estime que le risque est modéré dans la région africaine, la région de la Méditerranée orientale, la région européenne et la région des Amériques, et qu'il est faible dans la région de l'Asie du Sud-Est et la région du Pacifique occidental. Le Comité d'urgence du RSI sur la flambée multi-pays de Mpox a tenu sa quatrième réunion le 9 février 2023. Après avoir examiné les avis des membres du comité et des conseillers-ères, le directeur général de l'OMS a déterminé que cette flambée continue de constituer une « urgence de santé publique de portée internationale » et a publié des recommandations temporaires révisées concernant cette flambée. Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires notifiés dans le monde a diminué de 14,3 % au cours de la semaine 10 (06 mars - 12 mars) (132 cas) par rapport à la semaine 9 (27 février - 05 mars) (154 cas). La majorité des cas signalés au cours des quatre dernières semaines ont été notifiés par la région des Amériques (88,5 %) et la région africaine (6,4 %). Les dix pays les plus touchés au niveau mondial sont : États-Unis (30 039 cas), Brésil (10 878 cas), Espagne (7 543 cas), France (4 128 cas), Colombie (4 088 cas), Mexique (3 928 cas), Pérou (3 774 cas), Royaume-Uni (3 738 cas), Allemagne (3 692 cas) et Canada (1 460 cas). Ensemble, ces pays représentent 84,7 % des cas signalés dans le monde. En France, le dernier rapport de Santé Publique France date du 24 janvier 2023 et fait état de 13 nouveaux cas confirmés en laboratoire depuis le bilan du 20 décembre, et 854 cas probables ou possibles, non confirmés biologiquement, soit un cas supplémentaire depuis le bilan du 20 décembre.