Ne pas fumer fait vivre

23 Février 2009
1 003 lectures
Notez l'article : 
0
 
fumee.jpg

Le British Medical Journal (BMJ) a publié le 17 février les résultats d'une étude qui indiquent que fumer ou pas a un plus grand impact sur l'état de santé et la durée de vie que le fait d'être riche ou pauvre. Cette étude réalisée sur 15 000 personnes montre que la cigarette "tue ceux qui en usent, quel que soit leur statut social", notent les auteurs de l'étude. La plus grande longévité qu'offre l'aisance sociale, ainsi que celle dont jouissent les femmes, sont réduites à rien par le tabac.

Commentaires

Portrait de romainparis

"Ne pas fumer fait vivre!" Quel bel exemple de propagande infantilisante ! Si vous ne voulez plus de morts à cause du tabac, dites aux Firmes d'arrêter d'en produire et aux Etats de le vendre légalement.
Portrait de fabinette

Vu la taxation qu'il y a sur les clopes, ça arrange bien du monde. Au fait c'est le tabac le plus nocif ou les substances tel l'ammoniaque pour ne pas nommer toute la liste qui d'ailleurs reste en parti un secret bien gardé. A savoir que toutes les analyses toxicologiques sont effectué par des chercheurs de ces même revendeurs de merde. Rom en fait ils ne veulent pas nous voir mourrir trop vite, avant il y a l'étape cancer.
Portrait de maya

l'égalité sociale devant la clope : voui jolie avancée d'égalité sociale vraiment ! Tient on compte dans cette étude de la difficulté des classes pauvres à se procurer tout ce qui est nécessaire à pouvoir opérer un arrêt de la clop ( cherté des susbituts et cumul de vulnérabilités sociales d'existence qui rend compulsif l'usage du tabac )