90-90-90 : les grandes villes progressent

6 Août 2017
2 030 lectures
Notez l'article : 
0
 

En juillet dernier, à l’occasion de la conférence IAS 2017, des représentants des services de santé des villes d’Amsterdam, Nairobi, Paris, San Francisco, La Nouvelle Orléans et São Paulo se sont retrouvés pour un symposium consacré aux Villes qui s’engagent sur les objectifs 90-90-90 de l’Onusida. Au programme, des échanges sur leurs expériences respectives et les problèmes qu’ils rencontrent en matière de prévention des nouvelles infections, de lutte contre les obstacles dans l’accès à la santé. Amsterdam figure parmi les premières villes à avoir atteint les objectifs 90-90-90, à savoir 90 % des personnes vivant avec le VIH qui connaissent leur statut sérologique pour le VIH, 90 % de ces personnes sous traitement antirétroviral et 90 % des personnes sous traitement avec une charge virale indétectable. D’autres villes, à l’exemple de Paris, sont sur la bonne voie et ont lancé des programmes pour monter en charge et atteindre les objectifs de la stratégie 90-90-90, mais n’y sont pas encore. "Nous sommes tout près de rejoindre le club des 90-90-90, mais notre principal défi reste de convaincre les gens de se faire dépister. Nous devons faire des populations clés notre priorité et faire passer les bons messages : à Paris, il s’agit ainsi de sensibiliser davantage les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les migrants", a indiqué Bernard Jomier, adjoint au maire de Paris à la Santé. Lors du symposium, les villes de Bangkok, Nairobi et La Nouvelle-Orléans ont présenté des tableaux de bord municipaux illustrant des avancées significatives. Les données de référence publiées sur les objectifs 90-90-90 montrent des bilans à 79-57-79 pour Bangkok, 77-96-86 pour Nairobi et 87-69-91 pour La Nouvelle-Orléans. D’autres données présentées lors de la conférence IAS, elle-même, révèlent des bilans à 87-65-91 pour São Paulo, 93-79-91 pour San Francisco et 94-90-94 pour Amsterdam. Depuis le lancement en 2014 de la Déclaration de Paris sur l’initiative Les villes s’engagent pour mettre fin à l’épidémie de sida, plus de 200 villes et municipalités du monde entier se sont engagées à atteindre les objectifs 90-90-90 d’ici à 2020. Almaty, la principale ville du Kazakhstan, est la dernière ville à avoir signé la déclaration, le 20 juillet 2017.

Commentaires

Portrait de jean-rene

L'adjoint au maire de Paris à la Santé indique que Paris est "tout près de rejoindre le club des 90-90-90" mais ne donne pas les chiffres actuels pour Paris alors que Bangkok, Nairobi, La Nouvelle-Orléans, São Paulo, San Francisco et Amsterdam donnent les leurs. Ceux de Paris seraient-ils donc si mauvais que la Mairie de Paris n'ose pas les afficher ?