OIF : accès aux traitements

26 Octobre 2012
1 198 lectures
Notez l'article : 
0
 
oms.png

Le nombre des personnes vivant avec le VIH dans les pays de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à revenu faible et intermédiaire était estimé à 3,6 millions l'année dernière, soit 11 % du total mondial, a annoncé (15 octobre) l’ONUSIDA. Selon l'organisme plus de 50 % des personnes éligibles pour une thérapie anti-VIH n'y ont pas accès, notamment la majorité des femmes enceintes vivant avec le VIH. Les besoins en investissements contre le VIH/sida en Afrique subsaharienne francophone sont de 2,6 milliards de dollars. Malgré des progrès importants, quelque 970 000 personnes vivant dans les pays de l'OIF sont toujours en attente d'une thérapie antirétrovirale qui est vitale pour elles, ce qui représente 14 % du déficit mondial de traitement. Parmi les Etats membres de la Francophonie, la couverture des traitements s'étend de moins de 5 % à plus de 80 %. Dans les pays subsahariens de l'OIF, seuls 15% des enfants éligibles pour une thérapie antirétrovirale, dans les pays subsahariens, y avaient accès en 2011. Les progrès réalisés dans la prestation de ces thérapies chez les enfants semblent en outre avoir stagné ces trois dernières années.

Commentaires

Portrait de natouche

la situation n'est pas rose pour les s+ dans quelques pays d'Afrique. traitement trop cher, pas diponible en zone rurale... heureusement que d'autre pays d'Afrique ont mis en place la distribution gratuite d'ARV sur l'ensemble du territoir. pas toujours evident pour ceux qui vivent en brousse profonde, mais c'est déjà un grand progrés. le seul hic: les tri proposées se limitent à la 1ère generation, dont certaines molécules (Zerit notemment) sont deconseillées en Europe. en cas de resistence, pas d'alternative disponible..