ONU : les pédés ne font pas un tabac !

20 Février 2009
467 lectures
Notez l'article : 
0
 
homophobie.png

Un projet de déclaration internationale est en cours d'élaboration à l'ONU. Ce texte pourrait faire mention du concept d'orientation sexuelle (pour en dire du bien), ce qui ne plaît pas à de nombreux pays. Emmenés par l'Afrique du Sud, des pays africains, des pays musulmans dont l'Iran, l'Arabie saoudite et l'Indonésie, ainsi que le Vatican (qui est un Etat), se sont vigoureusement opposés, le 17 février à ce que ce texte, prenne en compte l'orientation sexuelle. Et pourtant le projet de déclaration, dans sa version actuelle, se borne à rappeler une idée à la fois simple et juste, puisqu'il propose de "condamner toutes les formes de discrimination et toutes les autres formes de violations fondées sur l'orientation sexuelle". Cette déclaration doit être adoptée en avril, lors d'une conférence sur le racisme et les discriminations à Genève. Les pays occidentaux, dont les Etats-Unis, et la plupart pays latino-américains sont montés au créneau pour défendre la mention de l'orientation sexuelle dans le texte. Les opposants craignent que cette déclaration (qui ne sera pas pourtant contraignante) les empêche de discriminer les personnes LGBT en toute tranquillité. Pas très glorieux !