Opiacés : accord avec une tribu amérindienne

8 Octobre 2021
620 lectures
Notez l'article : 
0
 

Aux États-Unis, la tribu Cherokee a annoncé mardi 28 septembre que des distributeurs américains de médicaments avaient accepté de lui verser 75 millions de dollars pour mettre un terme à des poursuites liées à la crise des opiacés dans le pays, indique l’AFP. Cet accord à l'amiable est le premier du genre impliquant une tribu amérindienne. Il « représente une contribution importante à la réponse à la crise des opiacés dans la réserve de la Nation Cherokee, une crise qui a affecté de manière négative et disproportionnée un grand nombre de nos citoyens », a commenté son chef Chuck Hoskin, cité dans un communiqué.  Les fonds, qui seront versés sur six ans et demi, serviront à financer « des structures de soins psychiatriques et d'autres programmes pour aider les gens à guérir », a-t-il ajouté.  La « Cherokee Nation » (370 000 membres dans l'État de l'Oklahoma) avait porté plainte en 2017 contre des distributeurs d'opiacés qui avaient inondé le marché avec leurs médicaments très addictifs et très dangereux. En revanche, des poursuites sont maintenues contre des grandes chaînes de pharmacies (Walmart, Walgreens et CVS). La crise des opiacés, à l'origine de plus de 500 000 morts par overdose en 20 ans aux États-Unis, a déclenché une salve de litiges juridiques dans le pays émanant de victimes directes et de nombreuses collectivités (villes, comtés, États).