Opioïdes : des prescriptions concentrées

23 Février 2020
249 lectures
Notez l'article : 
0
 

Aux États-Unis, 1 % des médecins prescripteurs d'opioïdes sont responsables de 49 % des surdoses et de 27 % des prescriptions, selon une étude qui suggère que les efforts pour lutter contre la surutilisation de ces analgésiques devraient se concentrer sur ces gros prescripteurs. Les auteurs-es de l'étude ont examiné les données de 8,9 millions d'ordonnances d'opioïdes concernant 3,9 millions de patients-es de 2003 à 2017, indique la lettre d’informations du Respadd de février 2020. En 2017, les 1 % des plus importants prescripteurs ont prescrit une moyenne annuelle de 748 000 « équivalents morphine-milligramme » (EMM) rapportent les chercheurs dans The BMJ (British Medical Journal). « Nous ne savions pas que la prescription d'opioïdes était si extraordinairement concentrée aux États-Unis, bien au-delà de ce que nous voyons pour d'autres médicaments", a déclaré le co-auteur Keith Humphreys de l'Université de Stanford en Californie. Les recommandations du Center for Disease Control and Prevention sont de pas donner plus de 50 EMM par jour et pendant moins de sept jours pour le traitement de la douleur chronique. Et les experts-es d’expliquer que les décideurs-euses politiques peuvent essayer de limiter la prescription d'opioïdes de deux manières principales. D’une part en mettant en place des politiques générales visant tous les prescripteurs pour limiter le nombre total d'EMM prescrites et le total de doses par patient et d’autre part des politiques ciblées visant uniquement les gros prescripteurs pour exiger de documenter les examens médicaux et les visites de suivi avant et après la prescription d'opioïdes. Bref, d’exercer un contrôle accru en amont et en aval des prescriptions. Les résultats suggèrent que des politiques ciblées pourraient réduire considérablement la prescription excessive sans limiter la capacité de la grande majorité des prescripteurs à prescrire des quantités raisonnables d'opioïdes pour gérer la douleur.