Orgasm’Week… pour rugir comme à Lyon !

5 Mai 2014
6 184 lectures
Notez l'article : 
0
 

La semaine des plaisirs sexuels, Orgasm’Week, est de retour à Lyon du 12 au 18 mai. Cet événement, organisé par AIDES, propose des cabarets érotiques, la projection de documentaires, des débats, des expos, une initiation au massage, des conférences, des ateliers santé sexuelle et sexe et numérique et des rencontres. Sans tout dévoiler (pour cela, il faudra consulter le programme), on peut noter quelques événements... Ainsi, lundi 12 mai c’est une soirée "Plaisirs et séropositivité : délions les langues" qui est proposée à partir de 19h au local de AIDES (10 rue Marc-Antoine Petit). Mardi 13 mai, de 18h32 à 22h08 la technologie sera à portée de tous avec un atelier Sextoys et Cybersex au Lavoir Public (4 impasse des Flesselles). Mercredi 14 mai conférence "Ceci est une pipe : tout sur la fellation" à 18h30 au local de AIDES. Samedi 17 mai, à 18h30 est proposée une conférence "Grindr, mon amour", de Gai Pied à Grindr ! Toutes les infos sur l'événement par téléphone au 04 78 68 05 05.

Commentaires

Portrait de Bambar75

Difusion de cabaret érotique (pornographie ?)  initiation au massage...  Atelier sex shop...  Debat sur la pipe....  Putain on est ou ici ?? Faudra pas se ton ner si les gens nous prennent pour pour des detraquer sexuel.  Cest ce monde hypersexualisé qui ma permis detre contaminé et cette assoc pour moi participe a tout sa je suis deg que des gens donne de l'argent pour faire ce genre d'atelier bidon o lieu de s'occuper des gens atteint du sida ! 

Portrait de Sophie-seronet

Bonsoir,

C'est l'association Aides qui propose cette semaine des sexualités et des plaisirs, la même association qui propose Seronet et qui te permet de t'exprimer ici.

Pour info, le jugement à l'emporte pièce n'est pas le bienvenu ici, chacun est libre de s'exprimer mais dans le respect de tous et aussi des pratiques qui peuvent être éloignées des siennes.

Bonne soirée. Sophie

Portrait de Piicsou

Je te trouve très remontée et révoltée, ce qui peut être compréhensible mais effectivement ce n'est pas une raison de parler comme ça...

Il faut savoir qu'avec la maladie beaucoup de personnes ont perdu leur libido par non acceptation de la maladie, crainte de contaminer l'autre et j'en passe...

Je pense que ce genre de semaine peut aider à réconcilier les PVVIH (personnes vivant avec le VIH) avec leur sexualité.

Tu parles de "ce monde hypersexualisé", effectivement dans la société actuelle le sexe est devenu un objet de consommation et c'est ainsi! Dur de faire changer une société...

Des détraqués sexuels y'en a certainement plus qu'on ne le croit, ne sont pas forcément VIH+ et parfois on leur donnerait le bon Dieu sans confession...

La sexualité fait partie intégrante de la pathologie VIH, il faut savoir en parler ouvertement pour avoir des réponses à ses questions et comme le dit Sophie, peu importe les pratiques...