Orientation sexuelle et médecins anglais

5 Novembre 2017
1 094 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le National Health Service, le service de santé publique britannique, recommande au corps médical de poser la question de l’orientation sexuelle à tous les patient-e-s âgés de plus de 16 ans, à chaque entretien en face-à-face, explique le journal "Les Echos". Les professionnels de santé anglais devront désormais demander aux patient-e-s âgés de plus de 16 ans, à chaque entretien en face-à-face, quelle est leur orientation sexuelle. "Parmi ces différentes propositions, quelle est celle qui correspond le mieux à la manière dont vous vous définiriez ?", devront demander les médecins. Les patient-e-s devront ainsi choisir entre "hétérosexuel, homosexuel, bisexuel, autre orientation sexuelle, incertain, non établi ou inconnu", précise Alexandre Counis, correspond à Londres du journal économique. L'objectif ? Eviter les inégalités de traitement dont sont victimes les patient-e-s LGBTQI. Le NHS veut s'assurer ainsi qu'il respecte l'"Equality Act" de 2010 en adaptant ses soins aux spécificités de chaque patient-e. "Collecter et analyser des données sur l'orientation sexuelle permet de mieux comprendre ces patients, de mieux leur répondre et d'améliorer leur accès aux services de santé", indiquent les recommandations officielles du NHS.