Oser plaire et se plaire

12 Février 2013
2 848 lectures
Notez l'article : 
4.5
 

L’estime de soi est essentielle si l’on veut prendre soin de soi et de sa santé, elle participe au bien être personnel. Le VIH et les traitements peuvent causer des changements physiques dus, entre autres, à une mauvaise répartition des graisses dans le corps. Ce phénomène contribue à une baisse de l’estime de soi, car on ne se reconnait plus dans son propre corps et le reflet que nous renvoie le miroir peut être difficile à vivre au quotidien. Le regard de l’autre ainsi que celui de la société peuvent être éprouvants car nous ne rentrons plus alors dans les critères de beauté trop souvent imposés par la société de consommation, où tout le monde doit être beau, fort et intelligent. L’estime de soi passe aussi par la confiance en soi, car cette dernière permet d’aller vers les autres. Plaire aux autres, c’est aussi se plaire à soi-même. Comment regagner l’estime de soi ? Quels sont vos trucs et astuces pour plaire et vous plaire ? Le regard de l’autre a-t-il un impact sur l’estime que l’on a de soi, que vous avez de vous ? Comment plaire aux autres quand on ne se plait pas à soi même ? On en discute, ce soir, à 21h dans le salon thématique du chat en compagnie de Vichenzo.

Commentaires

Portrait de vichenzo

Avant toute chose nous tenons à préciser qu’il y a un forum d’ouvert, permettant de soumettre et proposer vos idées pour les Chat à thèmes du mardi soir.

Les seronautes présent lors du Chat sont d’accord pour dire que si l’on veut se plaire et plaire aux autres il faut « être bien dans sa peau », « être en accord avec soi et ses convictions », « rester soi même », et « ne pas changer pour plaire à autrui ». L’image que l’on se renvoie est très importante car « comment plaire aux autres si l’on ne se plait pas à soi même ? », « si tu n’as pas une bonne image de toi comment veux tu renvoyer une bonne image aux autres », « pour plaire et être aimé il faut s’aimer soi même », tout comme le regard de l’autre  « il est aussi très important, car si l’on plait on se sent valorisé, on sourit et on reprend confiance en soi ». Cependant pour des seronautes le regard de l’autre n’a pas grande importance « les autres je m’en fous de comment ils me voient, je reste tel quel. Il m’accepte comme je suis et moi comme il est ».

Le désir a aussi été abordé car se sentir désirable contribue à une meilleure estime de soi « après l’annonce il a fallu que je me rassure dans le regard des autres. Je vois que je plais toujours comme avant, donc tout va bien ». Pour certains seronautes il est difficile de se trouver désirables à cause des effets indésirables des trithérapies « les traitements ont abimé notre physique, on ne se sent plus désirables et on a plus confiance en nous », « je me voyais déjà déformé par les traitements ». Pour d’autres c’est l’annonce de la séropositivité qui a provoqué une perte de désir, et de l’estime de soi, car la société a encore une image très négative de cette pathologie, contrairement à d’autres « avec un cancer tu es courageux, le VIH tu l’as cherché… t’es une trainée, un drogué, etc… il faut lutter face à cela » et pour certains accepter la maladie était un premier pas vers une meilleure estime de soi « j’ai commencé à retrouver l’estime de moi-même, quand j’ai accepté le VIH ».

L’estime de soi ne passe pas que par le physique. Elle passe également par sa capacité à surmonter des obstacles dans les moments difficiles, à établir des stratégies qui œuvreront au bien-être personnel… « je peux m’apprécier sans avoir besoin de l’autre », « l’estime de moi-même passe bien après le physique. Je ne m’aime pas, quand je n’ai pas fait ce que j’ai dit ou veux ». Certains seronautes nous on fait part de leurs trucs et astuces « à la fin de la journée, je regarde ce que j’ai accompli de positif dans ma journée », « mon truc du matin pour me donner la pêche et confiance, c’est une fois la douche prise je me regarde dans la glace et je me dis que je suis la meilleure et la plus belle, c’est une astuce de ma psy à l’époque et ça m’aide pendant les périodes difficiles ».

Des fois il suffit de pas grand-chose, juste de se sentir compris, de partager des moments uniques avec une personne ou que quelqu’un croit en nous pour sentir un regain d’estime de soi ‘moi l’estime de soi m’est revenu en venant ici car un ange a croisé mon chemin et me parle à cœur ouvert sans jugement, avec qui je peux parler et dire les choses simplement ».

 

Et vous, quelles sont vos solutions pour une meilleure estime de soi ?

C’est à vous…