Ouzbékistan : un militant VIH condamné

7 Mars 2010
3 130 lectures
Notez l'article : 
0
 
justice.png

Un militant engagé dans la lutte contre le sida a été condamné à sept ans de prison en Ouzbékistan (Asie centrale) pour avoir rédigé une brochure éducative que les autorités considèrent comme "incitant à un comportement immoral", a appris (25 février) l'AFP. "Maxim Popov a été reconnu coupable d'avoir écrit une brochure, qui a été financée par le Fond mondial de lutte contre le sida et l'Unicef, (...) afin de sensibiliser le pays à cette maladie", a indiqué un de ses proches. Selon cette source, la justice a considéré que la brochure, qui appelait à utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels et des aiguilles propres lors de consommation de drogues par injection, incitait à des "comportements immoraux". Le militant a été reconnu coupable en septembre 2009, mais son cas a été rendu public, fin février, lorsque Human Rights Watch, une organisation non gouvernementale, a demandé à des militants ouzbeks d'enquêter sur la situation.. L'Ouzbékistan compte quelque 27 millions d'habitants. Selon ONUSIDA, 16 000 personnes seraient séropositives. Les autorités minimisent l'importance de l'épidémie dans ce pays musulman. Elles soupçonnent depuis longtemps les organisations luttant contre le sida de tenter de "répandre l'homosexualité et la consommation de drogues" dans le pays.