Pandémies : le salut dans l’innovation

16 Février 2022
1 102 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dans une tribune publiée dans Le Figaro (19 janvier), Bill Gates et Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé, avancent l’idée que « pour mettre fin à la Covid-19 et prévenir la prochaine pandémie, il faut investir dans l’innovation ». Les deux signataires y défendent que la « collaboration mondiale sur des innovations capables de profiter à tout le monde constitue la clé pour venir à bout de la Covid-19 et prévenir l’apparition d’une future pandémie ». Tous deux font remarquer que c’est grâce au « travail remarquable » et souvent commun, des chercheurs-ses, de l’industrie et des autorités publiques du monde entier » que « nous avons vu la science aller de l’avant à une vitesse record et ainsi mettre au point des vaccins et traitements de lutte contre la Covid-19 ». Ces « avancées rapides » ont permis de sauver de nombreuses vies et de « changer la trajectoire de cette maladie ». Si cela a marché une fois pourquoi ne pas se donner les moyens de le refaire ? » D’autant qu’il y aura une autre pandémie, seule incertitude : quand ? Tous-tes les experts-es s’accordent là-dessus. Le meilleur moyen d’anticiper semble de « financer l’innovation » avancent Bill Gates et Stella Kyriakides. La fondation Gates et le Wellcome Trust ont donc décidé d’augmenter de 50 % leur soutien à la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi, Coalition for Epidemic Preparedness Innovations). Ce soutien s’élève désormais à 264 millions d’euros. La commission européenne soutient également la Cepi. La tribune vise à augmenter le financement de cette coalition. « Nous appelons (…) les dirigeants mondiaux à faire des dons généreux à la Cepi afin que cette coalition puisse atteindre son objectif de 3,5 milliards de dollars et ainsi poursuivre ses activités tout à fait vitales. La Cepi a pour mission de « faire en sorte que les futures épidémies soient traitées plus rapidement en accélérant la mise au point de vaccins et en contribuant à ce qu’ils soient déployés plus rapidement et plus équitablement dans les pays qui en ont besoin. À titre d’exemple, quatorze vaccins contre la Covid-19 ont été financés en partenariat avec la Cepi, trois d’entre eux ont été inscrits sur la liste d’utilisation d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ; six autres sont encore en cours de développement.