Papaousie : des puces électroniques séropos ?

25 Novembre 2008
527 lectures
Notez l'article : 
0
 
cyborg.jpg

Des parlementaires de la province indonésienne de Papouasie veulent implanter des puces électroniques sous la peau de certaines personnes séropositives. Ce projet, vivement dénoncé par les responsables sanitaires et les militants des droits de l'Homme, a reçu le soutien des membres de l'assemblée provinciale. Le parlementaire local John Manangsang explique qu'implanter une puce électronique sous la peau de porteurs du virus "sexuellement agressifs" permettrait aux autorités d'identifier, poursuivre et condamner les personnes qui contaminent délibérément les autres avec des peines allant jusqu'à six mois de prison ou 5 000 dollars (3924 euros) d'amende. Le texte pourrait être promulgué en décembre. L'Indonésie est le quatrième pays le plus peuplé du monde et son taux de contamination par le VIH est l'un de ceux qui progressent le plus rapidement en Asie, avec jusqu'à 290 000 contamination pour 235 millions de personnes, essentiellement en relation avec la toxicomanie et la prostitution.