Parcours de soins : comment bien s’organiser ?

6 Septembre 2014
1 144 lectures
Notez l'article : 
0
 

La prochaine réunion thématique d’Actions Traitements est consacrée au "Parcours de soins. Entre la ville et l’hôpital, entre ses différents médecins, comment bien s’organiser ?" Cette réunion se déroule mercredi 10 septembre à 19 heures ; elle a pour invitée le docteur Anne Simon (Service de médecine interne / Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris). Difficile de vous repérer parmi tous vos rendez-vous médicaux ? Difficile de jongler avec tous vos médecins ou vos examens ? Pour de nombreuses personnes vivant avec le VIH, le parcours de soins se transforme souvent en parcours du combattant. Des solutions existent pourtant pour faciliter la vie des patients. Le docteur Anne Simon et Actions Traitements vous donneront, lors de cette réunion, des pistes concrètes pour simplifier, au quotidien, votre prise en charge. Cette réunion a pour but de répondre à la plupart de vos interrogations, en reprenant ou en complétant les informations qui vous ont été données par votre médecin. Ces informations doivent vous inciter à dialoguer avec ce dernier qui saura vous écouter et vous conseiller. Afin de faciliter le débat, il vous est proposé de faire parvenir vos questions avant la réunion à : at "@" actions-traitements.org
Pour toute information, vous pouvez contacter Nicolas Gateau au 01 43 67 20 60.

Commentaires

Portrait de ballif

quand un bruit de couloir m'a appris que j'avais le sida aides en néerlandais au travail c'était le matin et je devais voir le médecin l'après midi il a cpmmencé à poser des question sur ma sexualité alors j'avais compris que la nouvelle du matin était vraie je suis parti me promener jusqu'à tard dans la nuit le lendemain j'ai été acheté une corde pour me pendre

3 JOURS APRES (cela je l'ai compris en 1997 je suis rescapé de triplet) et de plus ma séropo c'est une histoire de longue date 18 ans avant la découverte du virus pour ceux qui ont 15 ans de fac imposible la seule façon pour eux après avoir été interdit d'étude pour dyslexie je suis ruiné

cela n'est pas sufisant pour notre société catholique (aujourd'hui ils faut parler arabe pour être compris)

l'udaf curatrices ne suportent pas les partouse et avortement de travers amors sos médecin 1 h après j'étais enfermé dans un hôpital phycatrique pendand 2.5 mois a ma sortie je me casais la figure tout les trois pas

encore ce matin

cette situation m'a créé des sousis pour mes conquètes amoureuse donc ma famille comme bon chrétiens pense que je suis un détraqué sexuel tout comme le corps médical (même l'asso aides a dû mal à me croire)

avec cet acharnement j"ai des difficulté à marcher de plus la durée de ma maladie fait peur après des enthousiasme le silence radio est de rigueur

voici un exemple de solidarité entre malades

bonne journée

laurent