Paris prolonge l'affichage de la campagne gay

3 Décembre 2016
817 lectures
Notez l'article : 
0
 

Juste qu'au 9 décembre prochain, près de 100 panneaux d'abribus continueront de montrer deux hommes qui s'embrassent. Alors que la diffusion de la dernière campagne de Santé publique France s'est terminée le 28 novembre dernier, et malgré la polémique autour de la censure de ces affiches de prévention grand public à destination des gays, Anne Hidalgo a décidé de prendre son contrepied. Le 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, l'édile a décidé d'afficher sa solidarité et de prolonger cet affichage dans Paris. Une décision qui prend place dans la volonté de la Mairie de Paris de s'investir pour une ville sans sida, un projet stratégique de réponse à l’épidémie de VIH dans la capitale. Les affiches de Santé publique France viennent souligner l'existence de plusieurs outils contre les contaminations, selon les situations des hommes gays. Une visibilité inédite depuis quinze ans, et dont les réactions homophobes avaient montré encore la difficulté de parler de prévention spécifique à un groupe très exposé au risque d’infection, même en 2016.