Pas assez d'argent pour les hôpitaux

22 Janvier 2009
408 lectures
Notez l'article : 
0
 
mains.jpg

En France, le climat ne va pas être fameux pour l'ouverture des débats sur le projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoires" à l'Assemblée Nationale en février prochain. Dans le collimateur des opposants, on trouve le regroupement d'établissements et la fermeture de certains services y compris des services VIH. Selon le baromètre mensuel BVA, "Les Echos" et "France Info" : seuls 22 % des Français considèrent qu'il est "possible d'avoir des hôpitaux plus efficaces sans augmenter les moyens financiers qui leur sont alloués, comme le défend Nicolas Sarkozy et le gouvernement". 71 % des sondés pensent que "pour être efficaces, les hôpitaux ont besoin de moyens financiers supplémentaires, comme le réclament les organisations syndicales." C'est sans appel. "Les Français sont convaincus que l'on peut faire mieux avec moins dans une foule de domaines, sauf dans l'éducation et à l'hôpital. C'est une donnée de fond, explique Gaël Sliman, directeur général adjoint de BVA. Surtout quand beaucoup d'argent a été débloqué pour sauver les banques."