Pas de contamination dans un programme de PrEP aux USA

7 Mars 2015
2 644 lectures
Notez l'article : 
0
 

Parmi les 500 usagers du programme californien d’accès au traitement préventif "Kaiser Permanente" (San Francisco), aucun ne s’est infecté depuis le début de leur prise en charge, rapporte le site aidsmap. Une bonne nouvelle — et preuve de l’efficacité de la PrEP  — contrebalancée par le constat d’une baisse sensible de l’usage du préservatif, selon une étude comportementale auprès de (seulement) 90 gays usagers du programme. 45 % indiquent avoir moins mis de capotes, mais près de 50 % des interrogés déclarent ne pas avoir changé leurs habitudes vis-à-vis du préservatif. Les 5 % restants parlant eux d’une hausse d’utilisation. Mais pour Bradley Hare, directeur des programmes de soins du VIH de Kaiser, la PrEP fourni est là pour empêcher les contaminations et il "constate que cela se vérifie". Et d’ajouter : "Avec la protection supplémentaire offerte par la PrEP, certains pourraient avoir décidé de renoncer aux préservatifs". Ce qui ne signifie pas, en prenant du Truvada, avoir des relations sexuelles non-protégées.