Pas de vice-présidente trans en Pologne

15 Février 2013
3 931 lectures
Notez l'article : 
4
 

Le Parlement polonais n'aura pas de vice-présidente transsexuelle, le mouvement politique anticlérical de Palikot n'ayant pas réussi à imposer, début février, la candidature à ce poste de la députée Anna Grodzka. La chambre basse du Parlement a maintenu l'actuelle vice-présidente, Wanda Nowicka, une militante féministe à laquelle le parti de Palikot avait retiré son soutien, espérant la remplacer par la députée transsexuelle, afin de créer une première dans la Pologne, pays ultracatholique. Chaque parti qui forme un groupe parlementaire peut avoir un vice-président de la chambre, mais chaque candidature doit être approuvée par l'ensemble des 460 députés. "Si ma candidature est considérée comme une provocation, c'est très bien. Ma mission a toujours été de veiller à ce que les gens soient traités de façon égale", avait déclaré fin janvier Anna Grodzka, 58 ans. Elue au parlement en octobre 2011, Anna Grodzka, est actuellement la seule députée transsexuelle dans le monde.