"Pas plus de 2 verres par jour"

24 Juin 2017
1 710 lectures
Notez l'article : 
0
 

La direction générale de la Santé et la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) avaient passé commande d’un avis à l'agence Santé publique France et à l'Institut national du cancer (INCa) concernant les nouveaux repères relatifs à la consommation d’alcool. L’avis a été publié début mai. Les deux institutions proposent que les pouvoirs publics recommandent aux consommateurs d'alcool de ne pas consommer plus de dix verres standards par semaine, et pas plus de deux verres par jour pour les hommes et les femmes. Actuellement, les repères définis par la Haute autorité de santé (HAS), repris par la Société française d’alcoologie, suite à une préconisation du Programme national nutrition santé (PNNS) sont : jamais plus de 4 verres par occasion pour l’usage ponctuel, pas plus de 21 verres/semaine pour l’usage régulier chez l’homme et pas plus de 14 verres/semaine chez la femme, rappelle le "Quotidien du Médecin". Les nouveaux repères sont nettement plus bas. L'INCa et Santé publique France ont rassemblé huit experts qui ont réalisé une recherche documentaire et qui ont auditionné des experts français et étrangers. Ils se sont aussi appuyés sur une analyse de la situation française actuelle en termes de niveaux de consommation, d'historique réglementaire, d'impact de la publicité sur les jeunes et d'historique des repères de consommation d'alcool. C’est une étude, menée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), évaluant le risque de mortalité vie entière attribuable à la population française selon différents niveaux de consommation d'alcool, qui a emporté la décision. Selon ses résultats, une consommation inférieure à 10 verres par semaine correspond à un risque de mortalité vie entière attribuable à l'alcool pour la population française située entre 1/100 et 1/1 000. Par ailleurs, les experts suggèrent aussi que l'on remplace l'avertissement sanitaire : "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé", par un message signifiant que toute consommation d'alcool est à risque pour la santé.