Pays-Bas : les condamnés font appel

2 Décembre 2008
555 lectures
Notez l'article : 
0
 
justice.png

Trois hommes condamnés à des peines allant jusqu'à neuf ans de prison pour avoir voulu transmettre à des partenaires sexuels le virus du sida par injection de sang contaminé, ont interjeté appel le 27 novembre. Le 12 novembre dernier, les deux principaux accusés avaient été condamnés à neuf ans et cinq ans de prison pour avoir tenté d'infecter d'autres personnes avec le virus VIH en leur injectant du sang par une seringue lors de partouzes. Les victimes avaient été droguées à leur insu par un mélange d'alcool, d'ecstasy et de GHB. Douze des quatorze plaignants sont porteurs du virus, mais le procès n'a pas été établi si c'est à la suite des injections qu'elles ont été contaminées. C'est la raison de l'appel. De son côté, le parquet avait, lui aussi, fait appel du jugement estimant les condamnations trop faibles.