Pénalisation du VIH, quelles conséquences ?

18 Novembre 2014
8 174 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les affaires de pénalisation de la transmission du VIH sont devenues de plus en plus fréquentes ces dernières années, et ce, un peu partout dans le monde. Récemment, "l’affaire Morat" a relancé le débat en France : que le jugement soit justifié ou non, le traitement du sujet par les médias a parfois eu tendance à transformer toutes les personnes vivant avec le VIH en suspects. Aux Etats-Unis et au Canada, des peines lourdes sont régulièrement prononcées, même quand il n’y a pas eu transmission. Ne pas annoncer sa séropositivé à tous-tes ses partenaires, même d’un soir,  serait-il devenu criminel ?
Venez en débattre ce soir sur le chat thématique à partir de 21h en compagnie d’Emilie.

Commentaires

Portrait de bernardescudier

Et en Grèce, en Europe, il y a une criminalisation du Vih. Qui en parle ? La police grecque a publié en Mai 2014 avoir "controlé" par la force 2188 personnes suspectes ... : sans preciser si c'était pour transmission du Vih ou pour mise en danger potentielle.

Depuis 2012, et l'enfermement de femmes presumées seropositives, les contrôles sous la force de la police continuent. L'Institut Pasteur qui a été compromis dans ce scandale par l'entremise de son vice president en Grèce qui organise la chasse aux séropositifs en Grece a officiellement dénoncé ces graves violations des droits et a exigé le depart de son vice president, Mr Papadimitriou. En vain, les autorités grecques ont confirmé dans leurs fonctions l'équipe grecque qui a procédé a cette pénalisation du Vih.

LES deux derniers ministres de la sante sont issus de partis extrémistes.

Que deviennent les personnes controlées par la police grecque ? Nous ne savons pas. QUI sont ils ? Citoyens, etrangers ? Migrants ? Prisonniers ? Nous ne savons pas. Et l'ambassadeur semble peu s'en soucier.

B. Escudier

Portrait de Emilie-seronet

Le chat d'hier a permis d'avoir les différents points de vue sur la pénalisation et par là d'évoquer la complexité du sujet.

Tout le monde s'accorde à dire que le traitement des affaires de pénalisation du VIH par les médias, avec leur "gros sabot", engendre plus de stigmatisation et de discrimination. La tendance à généraliser un cas isolé à l'ensemble des personnes vivant avec le VIH ne peut être que dangereux."Le risque ce sont les stigmates de la discrimination par delà ces procès médiatiques"; "c'est le retour de la chasse aux sorcières mais là c'est nous, l'étape d'après c'est le dépistage obligatoire"


Au delà d'accentuer la discrimination, la pénalisation médiatisée a un impact sur la prévention. "Si les gens ont peur de contaminer, ils ne vont plus se faire détecter, et les contaminations exploseront"

Il n'en reste pas moins qu'il existe des histoires personnelles douloureuses où la transmission peut être volontaire. "La pénalisation a du sens s'il y a préméditation et refus de dialogue et de prévention"; "Je me sens comme une personne qui ne porterait pas assistance à personnes en danger [si je ne porte pas plainte]"


La responsabilité partagée a aussi été évoquée. "Je ne vois pas pourquoi les s+ devraient toujours avoir la responsabilité unique"

"Faut-il condamner ou comprendre ?"

N'hésitez pas à partager votre point de vue ou expérience à a suite de ce post.

Portrait de bonheur9

bonjour, il faut rappeller  que le protocole lié au TRUVADA fonctionne très bien et des personnes qui prennent le truvada ert qui ont des rapports non protégés ne sont jamais contaminé si bien qu au USA le TRUVADAest prescris pas mal au couple hétérosexuel comme homosexuel , et  pour  les  couples hétéro le TRAVADA est prescris aux  couple dont l un est seropo afin qu ils puissent avoir des enfants naturellement et cela marche et très bien , donc  pourquoi  criminalisé les seropos si ils sont sous traitement les gens qui font l amour avec une personne indétectable ne risque rien et TANT CELA NE SE SAURA PAS 

ENCORE TROP DE PERSONNE AURONT PEUR ET YA PLEIN DE COUPLES HETERO QUII ONT UN MARI SEROPO SOUS TRAITEMENT INDETECTABLE LES FEMMES NE SONT JAMAIS COMTANINE PAR LEUR MARI ET ON DES ENFANTS NORMALEMENT  ET SERONEGATIF  ET C EST  IMPORTANT DE LE SOULIGNER  

DONC SI ONT VEUT LUTTER CONTRE LE VIH IL EST IMPORTANT DE DIRE AUX GENS SI VOUS ETES AVEC UNE PERSONNE OU MARIER A  UNE PERSONNE SEROPOSITIVE  SOUS TRAITEMENT VOUS POUVEZ PAS ETER CONTAMINER  ET  VOUS  POUVEZ  AVOIR DES ENFANTS SANS PROBLEME ET NATURELLEMENT E CELA  C EST PAS MOI QUI LE DIT C EST UN SPECIALISTE  DU VIH QUI PARLAIT DU   TRUVADA  

Portrait de IMIM

la dernière manne financière trouvée par les labos et ces assosiés (etat, assos,.)

Pq un couple hétéro irait s'avaler des produits, alors que si l'un est s+ et ss traitement, il n'est pas contaminant ?????

Tu sites les USA ?? Mauvais exemple Mm les momes jugés "suractifs" sont drogués...une honte....

Et leur doses de médocs sont 10fois + forte que les notres......

Quant au sujet Je suis pour la RESPONSABILITE PARTAGEE