Pénalisation : les gays ont la main lourdes

2 Octobre 2010
2 725 lectures
Notez l'article : 
0
 
annonce.png

Le chiffre peut surprendre. Il est pourtant vrai. Selon une étude publiée dans la revue "AIDS Care" deux tiers des gays américains pensent qu'il devrait être illégal pour un séropositif d'avoir des rapports sexuels (sodomie notamment) non protégés sans faire état de son statut sérologique. 65 % des 1 725 gays participant à cette étude y sont favorables. 23 % pensent le contraire. Comme l'explique VIH.org, cet avis est "plus généralement soutenu par les personnes séronégatives, celles d'un niveau d'éducation moins élevé et par les plus jeunes répondants (18 /20 ans)"

 

Commentaires

Portrait de lusitanien

ça ne m ettonne pas vennant d ou ça viens.! il y a pas a dire...mais ç est une espece un peux a part,parfois a ce demander si je vis sur la meme planete qu'eux... que bien l eur fasse.!
Portrait de Ferdy

la notion d'inter-homophobie (à lire certains avis parfois ici-même) ne devrait pas être si divergente en France, dans des milieux comparables, c'est la conception de légal et d'illégal qui doit être prise en compte, les appréciations ne sont pas comparables en France et aux USA, ester en justice relève d'une circonstance où le droit veille à réparer un préjudice dommageable, situer ce problème en termes de procédure juridique garantit un possible dédommagement sans autre finalité morale, il pourra alors s'agir d'un gain potentiel pour les quelques candidats téméraires à la dénonciation d'un acte, par ailleurs largement réprouvé.
Portrait de séb33

Bonjour, Je ne comprends pas vraiment vos réactions. Je suis gay et séropo et quand j'ai des relations sexuelles avec des gens qui ne connaissent pas mon statut sérologique, j'utilise une capote ! Ca me semble la moindre des choses surtout que j'utilisais déjà les préservatifs avant d'être contaminé. Quand on voit aux Etats-Unis une femme se vanter d'avoir eu des relations non protégées avec des centaines de personnes, il y a de quoi rester pantois. Le fait de masquer son statut lors de rapports non protégés avec pénétration me semble malhonnête et égoïste. Ce n'est pas de l'homophobie de ma part que de le dire ! Le pénaliser est peut-être aller un peu trop loin, je ne sais pas, il faut apprécier selon la situation. Mais en tout cas pénaliser lorsque le partenaire demande le statut sérologique et que l'autre ment me semble parfaitement légitime. On vit en société, il faut faire avec les autres.
Portrait de Ferdy

qui revient fréquemment, malheureusement, Seb (ça me rappelle ma friteuse) nous sommes tous séropo et vertueux, et pourtant ce sont les mêmes... il y aurait eu comme un bug au niveau des préservatifs, il faut certes faire avec les autres, surtout en matière de sexualité (sic), mais rien n'oblige à faire contre, à moins que ce soit tout contre l'autre (?)...
Portrait de yag-777

Difficile question lorsqu'on craint le rejet du(de la) partenaire. La sérophobie au sein des gays, alors doublement stigmatisés,est très répandue hélas. Alors, la vigilance est la meilleure solution, j'entends par-là le PRESERVATIF toujours !
Portrait de Ferdy

je croyais, à cause de la faute d'orthographe si criante, qu'il s'agissait d'un nouveau machin ou miracle en provenance de Lourdes. Car une main lourde, même si elle contient un certain nombre de doigts, demeure au singulier...
Portrait de Phallus

Et Lisieux pour pleurer, peut-être ? On écrit la main lourde, au singulier. N'attendons pas de miracle.
Portrait de romainparis

les personnes séronégatives..." En quoi l'avis général de séronegs pourrait me concerner ?Je n'irai pas dire à un aveugle de marcher droit.