Pénalisation : nouvelle condamnation au Québec

26 Mars 2011
516 lectures
Notez l'article : 
0
 
prison.png

Il aura fallu attendre un an (le juge était en congé maladie !) avant qu’une décision soit prise concernant Michel L., un Québécois poursuivi pour avoir transmis le VIH à son ex-amie. Mi mars, le tribunal a prononcé un verdict de culpabilité pour "agression sexuelle grave". Il est reproché à Michel L d’avoir tu sa séropositivité et d’avoir transmis le VIH à son ancienne compagne. Selon le journal québécois "Le Nouvelliste" (qui a suivi le procès), Michel L. "avait eu des relations sexuelles avec elle non protégées et ce, à plusieurs reprises. Celle-ci avait pourtant pris soin de lui demander s'il était correct, lui proposant de mettre un préservatif mais il avait répondu qu'il était "beau et en santé". Six semaines plus tard, la victime avait commencé à éprouver de gros problèmes de santé (perte de poids significative, peau en lambeaux par endroits) au point de devoir être hospitalisée. On lui avait finalement diagnostiqué une infection au VIH". Le juge a ordonné la détention immédiate de Michel L. qui devra atteindre le 4 avril pour connaître précisément la nature de sa condamnation.