Perte auditive et tabac

28 Mars 2018
310 lectures
Notez l'article : 
0
 

La nouvelle fera-t-elle du bruit ? Les résultats d’une nouvelle étude suggèrent que le fait de fumer des cigarettes est associé à un risque plus important de perte auditive, à la fois sur les hautes fréquences et les basses fréquences. C’est ce qu’indiquent les résultats d’une étude publiée dans la revue "Nicotine & Tobacco research". Les chercheurs ont analysé les données provenant des bilans de santé annuels de 50 195 participants issus de l’étude japonaise de collaboration épidémiologique sur la santé au travail, détaille le site Univadis. Durant le suivi, 3 532 personnes ont développé une perte auditive sur les hautes fréquences et 1 575 ont développé une perte auditive sur les basses fréquences. Le risque relatif (RR) associé aux fumeurs actuels était respectivement de 1,6 et de 1,2 pour la perte auditive sur les hautes fréquences et la perte auditive sur les basses fréquences, respectivement, par rapport aux personnes n’ayant jamais fumé. Le risque de perte auditive sur les hautes fréquences et les basses fréquences a augmenté avec le nombre de cigarettes fumées par jour.