Pharmacien prescripteur !

23 Mars 2019
3 017 lectures
Notez l'article : 
0
 

Réunis en commission des Affaires sociales, mi mars,  sur le projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé, les députés-es ont décidé d'autoriser les pharmaciens-nes à délivrer – dans certaines conditions protocolisées – des médicaments normalement sous ordonnance pour des maladies bénignes comme des cystites aiguës ou des angines. Cette idée vient du député Thomas Mesnier (LREM), rapporteur sur le texte. Ce texte « vise à permettre aux pharmaciens (...) de délivrer selon (un) protocole mis en place par la Haute autorité de santé des médicaments dont la liste serait fixée par arrêté dans le cadre de pathologies bénignes du quotidien », a précisé le député macroniste devant la commission des Affaires sociales, cité dans le Quotidien du Médecin. Cette idée ne plait pas du tout aux syndicats des médecins et gêne le gouvernement qui plaide pour une négociation avec les syndicats de médecins, opposés à la mesure ; négociation qui pourrait prendre du temps. « Le passage en force peut nous mettre en difficulté et je souhaiterais avoir la semaine qui vient pour trouver une voie de passage avec les syndicats médicaux », a expliqué la ministre de la Santé, en mode déminage. Cité par le journal médical, le Syndicat des médecins libéraux (SML) regrette « l’obstination du rapporteur à vouloir doter les pharmaciens d’officine de compétences diagnostiques qu’ils n’ont pas, car leur profession n’est pas une profession clinique ». « La dissémination du droit de prescription est une grave erreur », assène le syndicat. Cette mesure devrait faire l’objet de vifs débats lors de son passage à l’Assemblée nationale.