PLFSS 2015 : AIDES a réagi après le vote en première lecture

5 Novembre 2014
2 502 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dans un communiqué de presse (28 octobre), AIDES a réagi au vote en première lecture à l’Assemblée Nationale du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS 2015). L’association estime, notamment, que le texte adopté "pose les bases d'une politique de dépistage plus performante et plus accessible aux populations vulnérables". "Derrière la fusion annoncée des CDAG et des CIDDIST, c'est bien une petite révolution qui est à l'œuvre dans la façon d'appréhender le dépistage des hépatites et du VIH en France. C'est aussi une reconnaissance du rôle central des militants associatifs, qui réalisent chaque année plus de 55 000 tests de dépistage du VIH en partant à la rencontre des publics les plus exposés", avance l’association. "En créant les Centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic, l'article 33 ne se contente pas de remplacer un acronyme par un autre. Il pose les bases d'un dispositif unique de dépistage, plus performant et plus accessible aux publics qui en ont le plus besoin".