Plus de pharmaciens mais moins d'officines

29 Mai 2016
879 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le nombre de pharmaciens tous secteurs confondus a légèrement augmenté en 2015, mais les fermetures d'officine, une tous les deux jours, se sont accélérées, selon une étude de l'Ordre des pharmaciens dont les données ont été publiées mi mai. Au 1er janvier 2016, la France comptait 74 754 pharmaciens, soit une augmentation de 0,35 % par rapport à 2015, selon le rapport démographique annuel du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens (Cnop) présenté jeudi 19 mai. "Une augmentation principalement imputable au retardement de départ à la retraite des pharmaciens", explique l'organisation. Les pharmaciens âgés de 66 ans et plus sont 2 347, un nombre qui a plus que doublé en dix ans, souligne l'Ordre. En 2015, une pharmacie a fermé tous les deux jours (contre un jour sur trois en 2014) avec parmi les départements les plus touchés la Corrèze, l'Orne et la Haute-Marne. Et l’avenir ne s’annonce pas riant puisque "seulement 30 % des étudiants choisissent actuellement cette filière" (contre 60 à 70 % auparavant). Par ailleurs, on assiste à une concentration des officines, près d'un tiers d'entre elles ayant un lien avec une ou plusieurs autres pharmacies (prises de participations dans d'autres sociétés ou holdings), précise l'Ordre.