PMA : le Centre LGBT se réjouit, mais reste vigilant

15 Septembre 2017
619 lectures
Notez l'article : 
0
 

La secrétaire d'état chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a confirmé le 12 Septembre que la procréation médicalement assistée (PMA) serait ouverte à toutes les femmes dans le courant de l'année 2018. Le Centre LGBT de Paris Ile-de-France se "réjouit de cette annonce mais reste vigilant sur son effectivité et sur les conditions dans lesquelles seront engagés les travaux parlementaires". "Ce n'est, en effet, pas la première fois qu'une telle annonce est faite, et chaque occasion manquée de faire l'égalité sur ce point est un témoignage de mépris vis-à-vis des femmes qui ne peuvent actuellement recevoir ces traitements en France. Et ce mépris encourage les discriminations et violences auxquelles toutes les personnes LGBT+ sont confrontées", avance le Centre dans un communiqué. "La question éthique relative à la PMA comme technique ne peut pas être tranchée par le législateur de manière différente en fonction du couple qu'a - ou pas - constitué une femme", argumente le Centre. "Disqualifier d'emblée des projets parentaux au motif d'une orientation sexuelle ou d'une composition familiale, c'est n'est la place ni de la loi, ni des médecins. Nos vies, nos familles, nos projets, ont autant de valeur que tous les autres. Nous attendons cette loi depuis bien trop longtemps, et cette attente a des conséquences trop réelles dans notre quotidien", indique le Centre qui espère une concrétisation rapide de cette annonce.