PMA : pas de procédure accélérée

25 Juillet 2018
2 434 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le président LR du Sénat Gérard Larcher a affirmé (18 juillet) son opposition à "une procédure accélérée" concernant la possibilité d'ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, soulignant que ce sujet "nécessite le temps, le sérieux". "Comme président du Sénat, j'ai demandé au président de la République, je le dis publiquement, il n'est pas question d'une procédure accélérée", a déclaré Gérard Larcher sur franceinfo. "Moi personnellement sur la PMA je veux voir dans quelles conditions elle devra s'exercer", a ajouté le président du Sénat, se disant par ailleurs "totalement hostile à la GPA" (gestation pour autrui), "parce que c'est une marchandisation". Évidemment, la position de Gérard Larcher n’est pas sans arrières pensées. Il rêve sans doute d’une montée en puissance des opposants-es à l’ouverture de la PMA que favoriserait des débats qui traînent en longueur comme ce fut le cas contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Gérard Larcher y a d’ailleurs pris une place importante aux côtés de Laurent Wauquiez comme pourfendeurs du mariage pour tous.