PMA : Rossignol la veut à gauche en 2017

25 Avril 2016
1 198 lectures
Notez l'article : 
0
 

La PMA pour toutes fait son retour dans le débat politique. Promesse de François Hollande en 2012, elle a été annoncée à maintes reprises durant le dernier quinquennat, au désespoir des militant-e-s féministes et LGBT. Le 20 avril, la ministre des Familles a déclaré qu'elle était, elle-même, favorable à l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules. "Dès lors que la procréation médicalement assistée, le recours à l’insémination artificielle, est ouvert aux couples hétérosexuels, je ne comprends pas pourquoi on le refuse aux couples homosexuels", a-t-elle expliqué au micro de LCP. Ce positionnement n’a pas manqué de faire réagir. Dans un éditorial, le journaliste Christophe Martet a dénoncé l’hypocrisie et les atermoiements du gouvernement socialiste sur cette mesure d’égalité : "Laurence Rossignol a-t-elle la mémoire courte ? A plusieurs reprises, avant son accession à l'Elysée, François Hollande s'était déclaré favorable à la PMA. Depuis, il a tout fait et son gouvernement avec lui, pour enterrer cette promesse" rectifie le co-fondateur de Yagg. Inscrite puis retirée de la loi sur le mariage pour tous, la PMA pour les lesbiennes devait faire partie de la loi famille, avant d’être expurgée sans ménagement par Manuel Valls, lors d’un déplacement au Vatican. Pas sûr donc que cette déclaration soit une garantie fiable de la prise en compte, enfin, d’une promesse faite, il y a maintenant cinq ans.