Premiers résultats de la PrEP… contre la syphilis !

11 Février 2015
6 950 lectures
Notez l'article : 
1
 

Le site américain des publications de santé publique "Publimed" a dévoilé, début février, les premiers résultats d'une étude de PrEP contre les Infections sexuellement transmissibles (IST), menée chez 30 hommes gays séropositifs ayant déjà eu une expérience de syphilis au moins deux fois depuis leur découverte de séropositivité. Dans un essai randomisé, les participants ont été répartis à l’aveugle en deux groupes, l’un avec un traitement préventif à base de Doxycycline, tandis que les autres bénéficiaient simplement d’une proposition renforcée de prévention pendant deux ans, évaluée régulièrement. Sur ce très faible échantillon, les chercheurs ont noté une réduction importante du nombre d’IST contractées, que ce soit la syphilis, les gonorrhées et  la chlamydiae, parmi le bras ayant le médicament en PrEP. Une nouvelle donnée qui démontre ici l’intérêt du traitement préventif pour d’autre IST que le VIH, dans le cadre d’un suivi de santé sexuelle pour les personnes séropositives. Mais les auteurs de l’étude appellent à un nouvel essai de plus grande ampleur pour confirmer plus largement ces premiers bons résultats, notamment sur une éventuelle résistance aux traitements antibiotiques.

Commentaires

Portrait de frabro

Et voilà...Pour pouvoir baiser sans préservatif, après le traitement préventif du VIH, le traitement préventif de la syphilis.

Bientôt, dans vos pharmacie, le traitement préventif contre les hépatites, puis celui contre le HPV...

Et bientôt nous prendrons plus de traitement préventifs que de traitement antiviral... 

Quel progrès !

Laughing

Portrait de skyline

Et oui on appelle ça de la prophylaxie, comme les vaccins pour plein de maladies, la quinine contre le paludisme, se laver les mains... Et la prophylaxie contre le VPH existe déjà d'ailleurs : le vaccin Gardasil notamment.

Portrait de Did94

en PrEP on peut en avoir????

C'est incroyable, où va t'on???

Portrait de migrant

En fait, le traitement preventif, ca se fait depuis hyperlongtemps je crois. Je me rappelle une reportage sur pink tv sur le sexe dans les années 70 ou un mec disait prendre de la penicilline avant ses week ends sexe:). 

Rien de tres nouveau. Et c'est surement mieux de donner acces facilement aux medicaments que de laisser plein de gens sans traitements, avec un dispensaire IST ouvert 4 heures par semaine comme c'est le cas a bruxelles.

La doxycilline est un traitement tres bien toleré. On le donne en preventif pour ceux qui partent plusieurs mois en Afrique pour se proteger de la malaria. Tout le monde en est tres content. Faut juste ne pas s'exposer au soleil

Moi, perso, pour diverses raisons, je me suis aussi fait un petit stock de doxicilline, acheté en Angleterre, comme la bas, on donne facilement les medicaments, en plus a faible cout.

Ma doxycilline a bien servi. La semaine derniere, j'en ai donné 2 plaquette de 10 comprimés a 2 amis qui étaient allés à la soirée gay de la demence.

Je ne comprendrai jamais pourquoi à Bruxelles, c'est plus facile de trouver de la drogue que des medicaments.

Je me sens en tout cas fier avec le sentiment du devoir accompli, en ayant aidé à ma modeste echelle à lutter contre la propagation de chlamydia et syphilis chez les gays de bruxelles *** un propos a été modéré ***

Portrait de palov

Voici ce qu'on lit sur la page facebook du 190, le centre de santé sexuelle :

" Des bruits courent concernant la prise de Doxycycline pendant les périodes sexuellement agitées mais, d’une part, rien ne laisse penser aujourd’hui que ça marche et, au contraire, on craint surtout de sélectionner des souches de microbes qu’on n’arrivera plus à guérir par la suite. En plus, ça réduit les symptômes en cas de contamination et on ne s’aperçoit de rien. La cata, donc. "

Portrait de migrant

Bonjour palov,

Je suis d'accord avec toi sur le principe théorique.

Dans l'absolu, la meilleure maniere de gerer les IST, ca serait:

* Utiliser le preservatif avec les inconnus

* Faire des bilans régiluliers 

* Traiter immediatement et gratuitement les IST des qu'elles apparaissent.

Ce modele théorique est tres bien. Il est réalisable en France et il est mis en pratique en France avec les centres IST gratuits et le 190 qui permet a tous ceux qui ont une securité sociale en regle d'avoir de bons soins, avec tout en un même lieu: depistage, traitement, medecin ouvert... C'est tres bien.

Maitenant, dans les pays qui n'ont pas ces infrastrucutures de santé et moyens, il faut se debrouiller et improviser.

En Belgique, quasi personne n'accepte de mettre de capote. Les capotes ont étées retirés des saunas belges car ca coute cher et ils ont peur des vols.

De toutes manieres, c'est surtout un probleme culturel. Moi, ca ne me derange pas de mettre un capote, mais les belges preferent sans. Ils sont même peut d'être contaminés quand un mec leur dit qu'il veut une capote(donc il n'est pas clean s'il veut se proteger).

Ce n'est pas forcement logique *** Un propos a été modéré ***

Dans la continuité de mon bilan d'1 an, j'ai dans mon entourage:

2 mecs qui ont eu la syphilis ces 2 derniers mois, donc un qui a eu gonocoque en plus.

Un autre qui a été recontaminé a la syphilis immédiatement a la fin de son traitement (un de ses plans doit etre porteur non traité non dépisté, il n'y pas encore trouvé qui)...

Moi, au milieu de tout ca, je cherche surtout à préserver mes interets:

Je couche avec capote avec les inconnus qui veulent bien la mettre.

Lors de certaines soirées ou personne ne met de capote, je prend des antibios en prevention.

Je fais autant  que possible un depistage(donc tous les 3 mois comme la loi belge interdit plus souvent).

Je vois pour ma part que les antibios en prevention m'ont protégé.

Syphilis , chlam, gono negatif alors que la moitié des gens que je connais qui font le depistage l'ont eu cette année.

Je suis conscient qu'il faut utiliser correctement les antibiotiques, pas de duree trop courte.

Je fais le depistage aussi souvent que possible

Je sais qu'il vaut mieux sans doute pas que l'on deploie cette prevention IST a grande echelle, sinon on va selectionner des resistances.

Mais en attendant, moi, je veux être protégé. Donc je prend personellement des antibiotiques  pendant 1semaine pour me proteger lors de certaines occasions.

Je suis content d'avoir été protégé...

Mais bon, je sais bien que la vraie solution contre les IST, c'est: les capotes accessibles, qu'il existe des centre de depistage accessibles(pas ouvert seulement 3 heures pas semaine), pour que les gens puissent faire regulierement un depistage.

Une réalité en France, un programme ambitieux pour d'autres pays...

Portrait de palov

Salut migrant,

Perso j'hésite à prendre de la doxy en prévention. Je note que tu n'es pas le seul séronaute à l'avoir expérimentée avec succès. Une nouvelle étude vient de démarrer en France. On aura les résultats l'année prochaine.