Prep : des génériques dans 90 pays

14 Août 2022
469 lectures
Notez l'article : 
0
 

Progrès. Un nouvel accord va permettre la production générique d’un traitement préventif (Prep) injectable à longue durée d’action contre le VIH dans 90 pays ; pays où surviennent la majorité des nouvelles infections : plus de 70 % du nombre total de nouvelles infections par le VIH en 2020. C’est ce qu’a annoncé (28 juillet) Unitaid. Le traitement concerné est le cabotégravir qui sera donc accessible en version générique. Cet accord de licence volontaire concernant les brevets relatifs au cabotégravir à action prolongée, permettra à ces pays de disposer de génériques du traitement, donc d’y faire accéder leurs populations. Unitaid rappelle que c’est l’innovation la plus récente en matière de Prep. Unitaid mise sur le fait que ce traitement par injections (six par an, puisque chaque injection dure deux mois) sera plus efficace que la prise orale de la Prep. « Il permet d’atténuer les craintes d’une possible confusion des comprimés avec un traitement contre le VIH, qui exposerait la personne à des risques de stigmatisation », explique ainsi Hervé Verhoosel, porte-parole d’Unitaid. Cette annonce survient quelques mois après la première approbation réglementaire (États-Unis) du cabotégravir à action prolongée en Prep dans le monde.  « Nous espérons qu’un tel accord favorisera la mise à disposition à grande échelle de produits génériques plus abordables en un temps record », a souligné Hervé Verhoosel. Chaque année, environ 1,5 million de personnes sont infectées par le VIH dans le monde. Au total, l’Organisation mondiale de la santé estimait à plus de 37 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH à la fin de 2020, dont plus des deux tiers (25 millions) en Afrique subsaharienne. Les initiatives d’amélioration de l’accès au cabotégravir à action prolongée en Prep devraient avoir un impact particulièrement important pour les groupes pour lesquels on retrouve les taux d’infection les plus élevés, notamment les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, les femmes transgenres, les travailleurs-ses du sexe, les adolescentes et les jeunes femmes. Cet accord découle d’un appel lancé par Unitaid en mars 2022, invitant le laboratoire pharmaceutique ViiV, le fabricant, à développer une politique d’accès transparente pour le cabotégravir à action prolongée et à élargir cet accès au moyen de formules génériques.