PrEP en France : une première réunion de l’ANSM

12 Février 2015
2 919 lectures
Notez l'article : 
0
 

Une réunion s’est tenue lundi 26 janvier 2015 à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur la PrEP en France. Cette réunion réunissait le "comité scientifique spécialisé temporaire" qui travaille sur la "RTU de Truvada en prophylaxie pré-exposition". Le comité scientifique a procédé à plusieurs auditions : médecins, associations. Dans un billet sur son site (4 février), l’association Warning, qui a été auditionnée par l’ANSM, rappelle que seules deux associations ont fait cette demande de RTU (recommandation temporaire d’utilisation) de Truvada en PrEP. Il s’agit de Warning et de AIDES, il y a deux ans. Lors de cette séance, d’autres associations ont été auditionnées dont le TRT-5, le Strass, Médecin du Monde ainsi que l’ASIGP-VIH. Dans son billet, Olivier Jablonski, président de Warning, écrit : "La très grande majorité des associations s’est déclarée en faveur de la RTU. Ce dispositif permet de prescrire un médicament en dehors de son usage autorisé. Dans le cas du Truvada, ceci permettrait pour une durée de trois ans de le prescrire en prévention. Nous ne savons pas quand l’ANSM prendra sa décision, mais ceci, nous l’espérons ne devrait plus traîner". En amont de cette réunion, l’ANSM avait publié un texte posant la problématique et son contexte. L’agence y expliquait notamment : "La prophylaxie pré-exposition de l’infection par le VIH est un sujet complexe qui soulève des questions non seulement scientifiques mais également sociétales. Aussi, l’ANSM a décidé de mettre en place un comité scientifique multidisciplinaire pour instruire cette demande de RTU. Dans un premier temps, le comité s’attachera à discuter le rapport bénéfice/risque de Truvada dans les différentes populations à risque d’acquisition du VIH (HSH, transsexuel, couples sérodifférents, couples dans le cadre de la procréation médicale assistée, hétérosexuels multipartenaires, usagers de drogues)". Autrement dit, il s’agissait de répondre à cette question : "Dans quelle(s) population(s) le bénéfice/risque du Truvada est-il jugé favorable ?" Et l’organisme de préciser : "En fonction de l’issue de cette première réunion, les modalités pratiques de mise en place de cette éventuelle RTU feraient l’objet d’une seconde réunion". On n’en sait pas plus pour le moment.

Commentaires

Portrait de Charles-Edouard

Le demande et que c'est en cours d'instruction

mais qu'en est il des autres demandes?