PrEP : une consultation à l’hôpital Tenon à Paris

27 Novembre 2015
3 939 lectures
Notez l'article : 
0
 

Après l'hôpital Saint-Louis, Tenon sera le deuxième hôpital parisien à proposer et accueillir une consultation autour du traitement préventif (PrEP) et de son utilisation. Le professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses de Tenon, a annoncé le 23 novembre le lancement de "Prepenpratique", qui débutera à partir du 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida. Une date symbolique, un mois après l’annonce du professeur Jean-Michel Molina, investigateur principal de l'essai de PrEP français ANRS-Ipergay, de mettre en place une prescription de Truvada aux personnes en demande, ou un accompagnement aux personnes l'utilisant déjà hors essai et hors prescription. Et le même jour de l'annonce de Marisol Touraine, concernant la prochaine autorisation de la RTU (recommandation temporaire d’utilisation) demandée par AIDES et le futur remboursement à 100 % du Truvada en usage préventif. Par cette annonce, le décalage entre la décision politique et la pratique médicale se réduira, mais pas avant début 2016, a dit la ministre. Aujourd'hui, en l'absence d'autorisation et donc de critères de remboursement, la prescription et l'obtention du Truvada en préventif restent payantes. Et chères : pas moins de 450 euros par boite, soit environ pour un mois d'utilisation. L'essai ANRS-Ipergay, qui continue (pour des sous-études) jusqu'en mars 2016, ne pourra plus délivrer gratuitement de Truvada aux participants au-delà de cette date. Au-delà de l'enjeu éthique, l'accès officiel à la PrEP devient un impératif et une urgence de santé publique, alors que des consultations PrEP naissent un peu partout en France (Paris, Nice…).