Prisons : la surpopulation condamnée !

27 Juillet 2009
4 327 lectures
Notez l'article : 
0
 
prison_0.jpg

Et voilà, une fois encore l'Etat français est condamné à propos des conditions de vie en prison.  Fin juin, l'Etat français a été condamné à verser 8 000 euros d'indemnités à un prisonnier qui avait été violé en 2005 par son codétenu dans la maison d'arrêt de Gradignan. Ce dernier avait été incarcéré quelques semaines plus tôt pour le viol d'un autre homme. "Alors que (...) l'emprisonnement de plusieurs détenus dans la même cellule constitue un régime dérogatoire, l'administration a commis une faute dans l'organisation et le fonctionnement du service de surveillance des détenus de nature à engager sa responsabilité", affirme le jugement du tribunal administratif rendu le 30 juin. La maison d'arrêt de Gradignan connaît un fort taux de surpopulation (166 %) avec 678 détenus pour 407 places, selon l'Observatoire international des prisons (OIP), association de défense des détenus. Comme le rappelle l'AFP, cette condamnation s'ajoute à d'autres condamnations de l'Etat français. Ainsi, le tribunal administratif de Nantes a condamné (8 juillet) l'Etat à réparer le préjudice causé à trois détenus pour conditions de détention indignes. La France est un des pays qui connaît une surpopulation carcérale parmi les plus élevées d'Europe.
Plus d'infos sur l'OIP : http://www.oip.org/