Procédure contre Christian Perronne

1 Juillet 2020
248 lectures
Notez l'article : 
0
 

Auteur d’un livre à charge sur la gestion de la crise de la Covid-19 (Y a-t-il une erreur qu'ILS n'ont pas commise ? éditions Albin Michel), le Pr Christian Perronne, spécialiste du VIH et chef du service à l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches (Hauts-de-Seine), va faire l’objet d’une procédure de la part du conseil national de l'Ordre des médecins, explique Le Figaro (24 juin). Cette instruction fait suite aux propos du praticien dans son livre réquisitoire sur la gestion de la crise sanitaire, mettant en cause certains de ses confrères, et aussi de propos tenus lors des interviews accompagnant la sortie de son ouvrage. Le médecin a notamment affirmé sur BFMTV que l'hydroxychloroquine aurait permis d'éviter 25 000 décès si elle avait été prescrite plus massivement en France. Il a aussi accusé des médecins du CHU de Nantes d'avoir « laisser crever son beau-frère » en refusant de lui prescrire le traitement recommandé par le Pr Didier Raoult. Le conseil de l'Ordre, « alerté par les propos tenus dans de nombreux médias par le Pr Christian Perronne, a saisi le conseil départemental de l'Ordre des médecins des Hauts-de-Seine. Il lui a été demandé de se saisir et d'instruire le dossier du Pr Perronne et d'informer le Cnom des suites qui seront données ». Par ailleurs, l'AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris), dont dépend l'hôpital de Raymond-Poincaré Garches, a saisi ses instances de déontologie, dont l'avis est attendu « avant la fin du mois de juillet », selon un courrier dont l'AFP a obtenu copie. La question est de savoir « s'il peut y avoir des manquements à des obligations d'ordre déontologique (...) dans un cas de figure où des propos sont tenus avec l'autorité conférée à une fonction de responsabilité dans un hôpital public universitaire », selon cette lettre de saisine signée par le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch.