Promesse un vaccin d'ici 12 à 18 mois

27 Mars 2020
351 lectures
Notez l'article : 
5
 

Des multinationales de l'industrie pharmaceutique se sont engagées jeudi 19 mars à fournir un vaccin contre le Covid-19 « partout dans le monde », dans un délai estimé de 12 à 18 mois. Des dizaines d'essais cliniques sont en cours pour mettre au point des kits de dépistage moins chers et plus performants, et surtout un traitement ou un vaccin capables de combattre le coronavirus, indique l'AFP. « Nous ferons en sorte, même s'il est produit ailleurs dans le monde, que le vaccin soit accessible à tous ceux qui en ont besoin partout dans le monde », a assuré Paul Stoffels, vice-président du comité exécutif du laboratoire pharmaceutique Johnson & Johnson. « C'est une promesse que l'industrie pharmaceutique fait ensemble », a-t-il ajouté au cours d'une visioconférence organisée par la Fédération internationale des fabricants pharmaceutiques (IFPMA). « Nous vivons des moments exceptionnels et l'industrie y répond », a assuré David Ricks, PDG de la firme pharmaceutique Eli Lilly and Company et président de l'IFPMA. « Nous avons trois axes de travail : assurer la distribution (...), rediriger la technologie existante (...) et créer de nouveaux traitements, de nouveaux vaccins, de nouveaux tests de dépistage qui contribueront à éradiquer le Covid-19 », a-t-il ajouté. Reste que la sécurité des patients-es doit être respectée et donc la réalisation d'un vaccin va s'échelonner sur plusieurs mois. « Cela va prendre de 12 à 18 mois pour avoir un vaccin autorisé sur le marché », selon David Loew, vice-président exécutif de Sanofi et responsable de Sanofi Pasteur. Afin de lever les obstacles à la production et au transport, les patrons des grands labos ont appelé les États à « classer l'industrie pharmaceutique parmi les secteurs essentiels » de l'activité de leurs pays, en permettant notamment à leurs employés-es de se rendre dans les usines, souligne Le Figaro (19 mars).