Pronto : trois secondes… et du plaisir

27 Octobre 2011
676 lectures
Notez l'article : 
0
 
Pronto.jpg

Trois secondes… Record à battre. Non, a priori, c’est le temps annoncé pour enfiler un préservatif baptisé Pronto et équipé d’un adaptateur. C’est, indique "Le Parisien", un designer sud-africain, Willem van Renburg, qui a mis au point cette ingénieuse invention astucieusement baptisée "Pronto". Il serait, affirme le journal, "plus facile d'utilisation que les produits actuellement dans le commerce et pourrait ainsi encourager un plus grand nombre de personnes à se protéger". La grande trouvaille est d’avoir conçu une capote dont l’emballage lui-même sert d’applicateur. Il suffit, selon le designer, de "casser l'emballage en deux, étirer l'applicateur plastique, puis dérouler le préservatif jusqu'à la base de la verge et de retirer l'applicateur, le tout dans un seul mouvement. Après des années de développement et de tests, le Pronto est enfin prêt à être commercialisé à grande échelle. On le trouve en Afrique du Sud et des contrats de distribution dans d’autres pays sont actuellement en discussion. La vitesse n’a pas de prix ou presque : un euro l’unité. Pronto n’est pas la seule innovation en matière de capote, "Le Parisien" cite ainsi une nouveauté de Futura Medical (Grande-Bretagne) qui signe une capote "dont l'intérieur est recouvert d'un gel vasodilatateur qui accroît l'afflux sanguin et permet une érection plus importante et plus longue". Durex envisage sa commercialisation en France d'ici la fin de l'année.