"Propagande" gay: la Russie n’aime pas les leçons

16 Décembre 2011
1 727 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau_russie_gay.gif

La Russie n’aime pas qu’on lui fasse des leçons sur les droits de l’homme… et pourtant ce n’est pas du luxe. Elle a donc, fort logiquement, fustigé (29 novembre) les Etats-Unis après que Washington a protesté contre l'approbation en première lecture à Saint-Pétersbourg d'un projet de loi interdisant la "propagande homosexuelle". "C'est avec perplexité que nous observons les tentatives américaines de s'ingérer, publiquement qui plus est, dans le processus législatif de la Russie", a déclaré le chargé des Droits de l'homme (si, si, le poste existe !) au ministère des Affaires étrangères russe, Konstantin Dolgov, cité par l'agence Interfax. "Nous considérons que ce n'est pas correct et ne correspond pas aux pratiques intergouvernementales", a-t-il ajouté. Le Parlement local de Saint-Pétersbourg a approuvé mi-novembre en première lecture un projet de loi permettant de condamner à une amende l'auteur d'un "acte public" de "propagande homosexuelle" auprès de mineurs, provoquant la colère des défenseurs des droits de l'homme. Le texte, proposé par les députés du parti au pouvoir Russie Unie, ne définissant pas le terme "d'acte public", ceux-ci craignent dès lors qu'il puisse être utilisé pour réprimer toute manifestation en faveur des droits des homosexuels, dans un pays où les "Gay Pride" sont déjà systématiquement interdites. On dirait que c’est plutôt ça qui n’est pas correct.

 

Commentaires

Portrait de romainparis

préfère bourrer les urnes...