Punir l'homosexualité : L'Eglise orthodoxe russe en appelle au référendum

20 Janvier 2014
2 096 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Eglise orthodoxe russe a suggéré (10 janvier) d'organiser une consultation populaire pour interdire l'homosexualité, ce qui reviendrait à la punir de peines d'internement comme au temps de l'Union soviétique. "Cela vaut sans doute le coup de discuter cette question dans la société, puisque le pouvoir est entre les mains du peuple", a déclaré le porte-parole de l'Eglise orthodoxe russe, Vsevolod Tchapline, dans une interview au quotidien "Izvestia". "Je suis convaincu que de telles relations sexuelles doivent être complètement exclues de la vie de notre société", a-t-il souligné. "Si nous arrivons à obtenir cela par des moyens de conviction morale, tant mieux. Mais s'il faut se référer à la loi, demandons alors aux gens s'ils sont prêts à cela", a-t-il ajouté. Comme le rappelle l’AFP, l'homosexualité était considérée en Russie jusqu'en 1993 comme un crime passible de huit ans de prison, et comme une maladie mentale jusqu'en 1999. Selon les sondages publiés, la population russe reste massivement hostile aux homosexuels. La Douma, chambre basse du Parlement russe, a, jusqu'à présent, exclu de réintroduire la pénalisation de l'homosexualité dans la législation russe. "Il est tout à fait évident qu'une telle loi ne va pas être adoptée, notamment en raison de nos obligations internationales", a déclaré le chef de la commission des lois, Pavel Kracheninnikov, à l'agence Interfax.