À quand la levée des brevets sur les vaccins ?

15 Octobre 2021
289 lectures
Notez l'article : 
0
 

Dans une tribune publiée le 2 octobre dans Libé, un collectif d'associations et de personnalités du monde de la santé exhorte les pouvoirs publics français à mettre fin aux inégalités vaccinales en exigeant la levée temporaire des brevets sur les vaccins contre la Covid-19. La tribune critique « l’inaction des pays riches influencés par le lobbying des entreprises pharmaceutiques » alors que dans le même temps les inégalités se creusent entre les pays du Sud et les pays du Nord et le nombre de morts ne cesse d’augmenter. « Entre le 2 octobre 2020 et aujourd’hui, 3,7 millions de personnes sont mortes à cause de la pandémie », déplore le collectif. L’écart des taux de vaccination entre certains pays se creuse et montre les inégalités criantes. Ainsi, « alors que l’Union européenne voit sa population entièrement vaccinée à plus de 60 %, (…) en Afrique, à peine plus de 4 % de la population est entièrement vaccinée ». « L’égoïsme des pays les plus riches pour répondre à cette injustice sanitaire est irresponsable et inefficace. Au lieu de s’attaquer de manière globale à cette pandémie, beaucoup ont préféré choisir le repli sur soi, dans une course effrénée pour accaparer le plus grand nombre de doses, peu importe les prix à payer, au grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques », dénonce la tribune. Cette tribune est publiée à quelques semaines du Sommet du G20 et un an, jour pour jour, après l’appel de l’Inde et l’Afrique du Sud pour une levée temporaire des brevets sur les vaccins. Appel resté lettre morte…  « Nous sommes dans une situation d’urgence extrême. Derrière les promesses et les grands discours autour de la solidarité internationale, nous n’avons pour le moment vu que l’inaction et l’égoïsme des pays les plus riches. Une situation qui compromet la vie et l’avenir de millions de personnes. Il est temps d’agir ! », affirme la tribune signée (entre autres) par Sidaction, AIDES, Solthis ; Médecins du Monde ; Amnesty International France ; Action santé mondiale ; TRT-5 ; Oxfam France ; One ; Secours Catholique ; Dominique Costagliola, directrice de recherche émérite à l’Inserm et Bruno Spire, directeur de recherche à l’Inserm et président d’honneur de AIDES.