Quelle confiance ai-je en moi ?

10 Avril 2012
5 939 lectures
Notez l'article : 
0
 
Chat_th__matique.jpg

Pour laisser agir la confiance qui est en nous, il faut connaitre une certaine paix intérieure, parvenir à exprimer ses envies, ses besoins, avoir les compétences requises à la réalisation de l'objet visé et idéalement obtenir la reconnaissance d'autrui. La confiance n'est pas quelque chose de figé qu'on développerait plus ou moins pendant l'enfance et/ou l'adolescence au sein du cocon familial et qui perdurerait ensuite tout au long de la vie. C'est fluctuant, en fonction de ses propres expériences, d'un nouvel élément perturbant, comme l'annonce de la séropositivité qui peut, du jour au lendemain, sérieusement ébranler cette confiance en soi, qu'on pensait solide et acquise. Se connaître et s'accepter tel qu'on est, permet davantage de développer un sentiment serein alors qu'une remise en question permanente altère les sentiments de plénitude et de confiance. La confiance en soi doit-elle s'accompagner d'un travail d’introspection quotidien ? Comment évaluer la confiance en soi ? On en discute ce soir sur le chat, dans le salon thématique, à partir de 21 heures, en toute confiance avec Roy et Vichenzo.

 

Commentaires

Portrait de vichenzo

N'oubliez pas, si vous souhaitez proposer des sujets pour les prochains chats thématiques, c'est dans ce forum qu'il faut soumettre vos idées.

La confiance en soi c’est avant tout se connaître, et croire en son potentiel et ses capacités. Elle n’est pas innée, elle se développe et ne cesse d’évoluer tout au long de la vie.

Certains événements, « comme l’annonce de la séropositivité, le regard de son entourage, la solitude, la peur de ne pas être aimé », entres autres, peuvent avoir un impact négatif sur la confiance en soi.

La perte de confiance en soi, peut amener à se replier sur soi, à ne plus croire en ses capacités et compétences, et donne l’impression que chaque obstacle rencontré est comme une montagne insurmontable. Reprendre confiance en soi est un long travail qui se fait quotidiennement. Il faut d’abord analyser les raisons pour lesquelles on a perdu confiance (à cause d’un rejet, de la maladie, du travail, etc..), pour ensuite pouvoir établir des stratégies qui permettront de se valoriser dans les moments difficiles. Si l’on en ressent le besoin, on peut demander l’aide d’un intervenant extérieur, tel un psychologue, un psychothérapeute, etc.

Il n’y a pas de solution miracle, c’est à chacun de trouver la ou les méthodes qui lui conviennent. Des seronautes présents lors du Chat nous on fait part de leurs techniques « je fais des réunions de consommateurs pour rencontrer des gens. Personne ne me connait et ne me juge, j’y apprends sur la psychologie des personnes, c’est super intéressant pour se situer par rapport aux autres. En y réfléchissant c’est un peu comme des groupes de paroles », « je m’auto-félicite après avoir traversé un événement que je considère comme une épreuve. Petit à petit ça me redonne confiance », « je crois au franc parlé, car l’on sait à qui l’on a à faire, et l’on se rend compte que l’on peut être apprécié ou aimé pour ce que l’on est et ça renforce la confiance ».

Reprendre confiance en soi passe aussi par l’acceptation du VIH, et les conséquences que cela peut avoir, tel que les lipodystrophies, la fatigue récurrente, etc.

Voici un lien Doctissimo, avec 10 trucs et astuces pour reprendre confiance en soi.

Traiter en une heure un sujet aussi vaste que la confiance en soi est difficile, c’est pourquoi je vous propose, de continuer le débat en commentant à la suite du résumé ou en ouvrant un forum, afin de nous faire partager votre vécu et votre expérience.

Portrait de Scoubi

Malgré soi on accepte pas le VIH...
Portrait de footballgay3

J'ai appris beaucoup de choses par ces réunions de consommateurs et autres surtout conserver la confiance que j'ai en moi ou ce qu'il en reste, prouver que j'existe et que je peux être encore me sentir utile à la socièté même si ces reunions n'ont que pour but de donner un avis sur un produit mais aussi écouter les propos des autres personnes c'est déjà beaucoup. Maintenant, cela est dans un contexte de neutralité car personne ne se connaît et ça vous permet de vous exprimer librement sans jugement apparent. C'est une expérience à tenter mais je sais que cette confiance peut être à tout moment ébranlée par d'autres évennements de la vie si je ne prends pas de recul par rapport à certaines situations et je pense en disant ceci aux personnes qui peuvent trahir votre confiance et de ce fait vous fragilise mais ceci aussi est un autre problème bien a vous et bonne journée (si des personnes sont interessées par ces reunions de consommateurs merci de le faire savoir en message privé afin de ne pas polluer cet espace)
Portrait de Coeursauvage

Pour ce résumé d'un vaste sujet toujours récurrent. Pas facile en effet d'aborder en soixante minutes un problème qui touche nombre d'entre nous et d'en cerner les causes et les remèdes. Le cerveau humain est complexe. Personne ne réagit exactement de la même manière face à une situation qui met la confiance en soi en péril. La fragilité émotionnelle varie d'un individu à un autre et d'une période à une autre pour un même individu. Rien n'est immuable. Nous évoluons sur une pente glissante au sommet de laquelle nous aimerions nous fixer et planter fièrement le drapeau de notre personnalité. Mais les obstacles sont nombreux et la plupart d'entre nous redescend la pente en dépit de ses efforts. L'important, c'est de ne jamais abandonner, de ne jamais rester en bas et de s'acharner à remonter le plus haut possible dans notre estime et au regard des autres. Reprendre confiance en soi, c'est un effort permanent à faire sur soi afin d'accéder à la sérénité intérieure et à l'équilibre indispensable qui nous permettra de suivre le fil de la vie sans jouer en permanence les équilibristes.
Portrait de footballgay3

Ne pas ou perdre confiance en soi c'est aussi ne plus faire confiance aux autres et c'est un peu le serpent qui se mord la queue, une descente vers un mal être, un mal de vivre. En clair, j'ai perdu confiance en moi donc je n'ai plus confiance aux autres et je me replie sur moi même. La complexité est d'essayer à ce que cette personne reprennes confiance en elle tout en sachant qu'elle n'a pas confiance en vous d'où la raison du milieu médical de vous orienter vers des spécialistes style psychologues (professionnels neutres de tout lien affectif avec le patient) mais cela ne fonctionne pas pour tout le monde. Comme le dis Coeursauvage, la confiance est un travail avant tout à faire sur soi même, avec l'aide des autres , savoir se faire violence mais aussi savoir être honnête avec soi même et ne pas se voiler la face et les réalités, nos faiblesses et nos points forts. Quand on veut, on peut.......cette phrase m'aide beaucoup à avancer et conserver la confiance
Portrait de pouetpouet29

Autant le manque de confiance en soi est source de repli sur soi-même autant l'excès de confiance en soi peut passer pour de la suffisance. Se remettre en question de temps en temps ne fait donc pas de mal. Il faut trouver le juste milieu, ce qui n'est pas aisé avec la vie ,ses leçons, les rencontres, les déceptions et les petits moments de bonheur qui jouent au yoyo avec notre moral. J'ai eu l'occasion de voir un thérapeute après des moments difficile à surmonter et je sais aujourd'hui que je n'hésiterai pas à y retourner s'il le fallait.
Portrait de lounaa

On défie l'impossible , dans une main la colombe dans l'autre le calibre ... C'est dur de trouver l'équilibre ... ps... Vichenzo j'avais lu il y à fort longtemps des forums sur doctissimo c'est bien tout ce que dit Footbalgay , coeursauvage, et scoubi ...
Portrait de esperanza16

Salutation il est vraie qu'a l'annonce dun diagnostique ou on vous annonce que vous etes sero+ on prend une sacré calote dans la bouche pour le moins que l'ont puisse dire , la confiance en soit ce travaille tous les jours en gagnant celle des autres et en prennant conscience de la notre , petit a petit il faut ce dépasser physiquement en fesant un peut de sport ou autre chose d'endurant , surmonter la douleur moral et physique , ce fixer des objectifs resonnable et de plus en plus difficile pour finir , la confiance en soit passe par le réspéct de sont corp de sont moral et des autres , quand on c'est que l'ont a l'esprit logique et claire que l'énergie , la volonter , la force , le reste suivra ensuite .