Rattrapage des vaccins : la HAS fait ses recos

12 Février 2020
490 lectures
Notez l'article : 
0
 

Fin janvier, la Haute autorité de santé (HAS) a publié une information avec recommandations relative au « rattrapage vaccinal en situation de statut vaccinal incomplet, inconnu, ou incomplètement connu - en population générale et chez les migrants primo-arrivants ». Le calendrier vaccinal n’est pas toujours strictement appliqué et des vaccins, des doses ou des rappels peuvent être manquants. Par ailleurs, certaines personnes ont un statut vaccinal incertain ou inconnu (perte du carnet de santé ou des preuves de vaccination, adoption internationale, immigration, etc.). Sur saisine de la Direction générale de la santé, la HAS et sa commission technique des vaccinations, en partenariat avec la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf), ont élaboré des recommandations sur la conduite à tenir en termes de rattrapage vaccinal dont le statut vaccinal est incomplet, inconnu ou incomplètement connu. Parmi les messages clés de cette recommandation de la HAS, on peut noter les points suivants la vérification du statut vaccinal et la mise en œuvre du rattrapage vaccinal, si indiqué, doivent être promus auprès et par tous les professionnels de santé ; toutes les opportunités de rattrapage vaccinal doivent être saisies ; pour les personnes migrantes, le rattrapage vaccinal doit être réalisé le plus tôt possible après leur entrée sur le territoire, dans un délai optimal de quatre mois ; le dépistage de l'hépatite B en prévaccinal, quand il est indiqué, et le dosage des anticorps antitétaniques et des anticorps anti-HBs en post-vaccinal quatre à huit semaines après une injection peuvent être utilisés pour guider le rattrapage vaccinal. Les recommandations de la HAS comprennent des recommandations générales autour de la vérification du statut vaccinal et du rattrapage en situation de statut vaccinal incomplet, inconnu ou incomplètement connu ; les bonnes pratiques de mise en œuvre du rattrapage vaccinal ; les vaccins à privilégier pour débuter le rattrapage vaccinal ; les modalités du rattrapage en cas de statut incomplet ; les modalités du rattrapage en cas de statut inconnu, incertain ou incomplètement connu ; les deux approches possibles en fonction des conditions et circonstances de rattrapage et de l’usage possible et pertinent de certaines sérologies : un rattrapage simplifié : visant à assurer un rattrapage vaccinal immédiat optimal et réalisable en un temps ; un rattrapage avancé : visant à assurer un rattrapage plus complet, au plus près de l'immunité réelle et mise en œuvre sur plusieurs consultations avec l’aide de sérologies post vaccinales ; les recommandations particulières pour les personnes migrantes primo-arrivantes, etc. Pour les personnes migrantes, les recommandations spécifiques concernent les vaccinations contre l’hépatite B, l’hépatite A et la varicelle ; Pour les autres vaccinations (BCG, DTCaPHiB, VPC 13, Men C, ROR, HPV et grippe) les recommandations générales s’appliquent ; Les sérologies hépatite B, hépatite A et varicelle, quand elles sont indiquées, pourront utilement être intégrées au « bilan de santé migrants » recommandé après l’arrivée.