Recul des médicaments sans ordonnance

20 Février 2020
260 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les Français-es achètent de moins en moins de médicaments sans ordonnance selon le baromètre annuel de l'association française des fabricants du secteur (Afipa) publié le 5 février dernier. En 2019, le chiffre d'affaires des médicaments vendus hors prescription médicale en pharmacie a diminué de 4 % pour s'établir à 2,08 milliards d'euros. En 2018, le secteur avait déjà enregistré une baisse de - 4,6 %. L’Afipa impute ce recul aux changements réglementaires. Par exemple, depuis 2019, des médicaments à base de nifuroxazide (anti-diarrhéique) ne peuvent plus être vendus en pharmacie que sur prescription. Par ailleurs, les prix des médicaments vendus sans ordonnance sont restés quasiment stables, avec une hausse de 0,5 % entre 2015 et 2019. En France, les dépenses moyennes d'automédication représentaient 33,5 euros en 2017, soit moitié moins qu'en Allemagne (68,3 euros). À l'inverse des médicaments, le marché des dispositifs médicaux sans ordonnance, qui regroupe aussi bien des seringues que des bas de contention ou des produits de cosmétologie, a progressé de 5,6 % entre 2018 et 2019, pour se monter à 643 millions d'euros. Les compléments alimentaires enregistrent également une croissance de 5,6 % sur un an pour se porter à 988 millions d'euros.