Remède de cheval !

19 Juin 2008
2 477 lectures
Notez l'article : 
0
 
lparizot.jpg

Comme toujours le Medef (le patronat français) est du côté du manche. C'est le cas en matière de droit du travail, c'est aussi le cas en matière de comptes sociaux. C'est ainsi que l'organisation patronale dirigée par Laurence Parisot a demandé, le 18 juin, une limitation des dépenses de certaines maladies chroniques prises en charge à100 % : les affections de longue durée (ALD) dont le VIH/sida et les hépatites font partie. Selon le Medef, limiter les dépenses des malades chroniques serait une bonne solution pour réduire le déficit de la Sécurité sociale. C'est sûr que si personne n'était malade, ça coûterait moins ! Cette demande du patronat français (parfois un peu mieux inspiré) rejoint un souhait du gouvernement de remettre complètement à plat le système des ALD.

 

Commentaires

Portrait de Anonyme

ya qu'à piquer tous ces salauds de malades qui coutent trop cher ça réglera le problème, radicalement...