Renoncement aux soins : un Français sur trois concerné

20 Octobre 2013
588 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le baromètre CSA pour Europ Assistance publié le 15 octobre dernier ne s’est pas intéressé qu’aux enjeux de la dépendance. Il montre également que la part de renoncement aux soins pour raisons financières reste élevée dans quatre pays européens : la Pologne (39 %), la France (33 %, + 6 points), l'Allemagne (24 %) et l'Italie (20 %). En France, les soins dentaires arrivent en tête des soins auxquels renoncent les Français (25 %) devant les lunettes ou les lentilles (17 %). Enfin, le jugement des Européens sur leur système de santé est en moyenne assez stable, avec une note de 4,7 sur 10, malgré d'importantes disparités : les Italiens (3,2) et les Polonais (2,8) se démarquent par une évaluation négative. Les Français ont une opinion plutôt favorable de leur système de santé (5,1) alors que celle des Espagnols se dégrade (4,8 contre 5,1 en 2012 et 5,4 en 2011).

Ce baromètre, le septième, a été réalisé par téléphone en mai-juin 2013 auprès d'un échantillon de 5 000 personnes – dans huit pays Européens et aux Etats-Unis – représentatif des citoyens de 18 ans et plus et construit selon la méthode des quotas.