Réseaux sociaux et vaccination

24 Mars 2019
2 362 lectures
Notez l'article : 
0
 

Une révolution. Dans un communiqué publié le 7 mars dernier, Facebook a annoncé qu’il allait lutter contre la diffusion de messages anti-vaccins sur sa plateforme, notamment en réduisant leur visibilité, indique l’AFP. Les réseaux sociaux sont régulièrement accusés de laisser se développer le mouvement anti-vaccins, ce qui est très préjudiciable aux intérêts de santé publique. Facebook en a pris conscience puisque le réseau social vient d’indiquer qu’il allait lutter activement contre les messages de désinformation circulant sur son réseau à ce propos. Fin février, deux autres plateformes, Pinterest et YouTube, avaient annoncé des mesures similaires, rappelle l’AFP.  « Nous nous efforçons de combattre les fausses informations portant sur les vaccins diffusées sur Facebook, en réduisant la propagation (des messages) et en fournissant aux gens de l’information qui fait autorité sur le sujet », a expliqué Monika Bickert, responsable de la Global Policy Management, du réseau social. Concrètement, Facebook va réduire la visibilité des groupes et pages qui diffusent ces fausses informations dans le fil d’information et dans le fil de recherches. « Ces groupes et pages ne seront plus inclus dans les recommandations quand vous les taperez dans la fenêtre recherche », a indiqué Monica Bickert, citée par l’AFP. Les publicités, qui contiennent des fausses informations sur les vaccins, seront rejetées. « Nous retirerons aussi des options qui pourraient conduire aux informations visées, telles que (des recherches associées comme) « vaccins controverses », a indiqué Monika Bickert. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont publiquement identifié des fausses alertes sur les vaccins, rappelle Facebook. Selon les autorités sanitaires américaines, le pourcentage d’enfants atteignant deux ans sans aucune vaccination est passé de 0,9 % des enfants nés en 2011 à 1,3 % de ceux nés en 2015. Par ailleurs, le nombre de demandes d’exemptions vaccinales a augmenté en 2017-2018 pour la troisième année scolaire consécutive aux États-Unis.

Commentaires

Portrait de Tom Sawyer

D'une façon générale, personnellement je me méfie des réseaux sociaux comme de la peste. Déjà parce que ces réseaux l'ont prouvé par le passé qu'ils laissent trainer et de se développer des messages de haine, des messages homophobes, racistes, des propagandes terrorristes .... qu'il faut les faire enlever à coups de décision de justice parfois. Marc Zukerberg et ses excuses à répétition ... ca devient lassant. Et sans parler des affaires de l'utilisation des données personnelles, qui refait régulièrement surface. 

Rien que pour ces raisons je ne fais pas du tout confiance à ces réseaux soicaux et aux informations qui circulent dessus.