Rhône-Alpes : le TROD va au plus près

7 Mars 2013
3 319 lectures
Notez l'article : 
0
 

Réaliser des tests de dépistage rapide d’orientation diagnostic (TROD) au "domicile" des personnes qui le souhaitent, c’est ce que préconise le député (PS) et président du groupe d'études sur le sida à l'Assemblée Nationale, Jean-Louis Touraine dans une interview à "Lyon Capitale" (26 février). "L'idée, c'est que le dépistage vienne directement auprès des personnes qui ne se seraient pas déplacées dans un centre de dépistage anonyme et gratuit", explique Jean-Louis Touraine. "Un dispositif devrait être mis en place dès cet été par les associations, en particulier AIDES, qui recevront l'aide de l'Etat", indique le quotidien lyonnais. Les bénévoles et personnels de santé se rendront directement auprès des personnes à risque, notamment dans les quartiers défavorisés, pour y effectuer des TROD. "Il y a toujours en France près de 40 000 personnes qui ignorent qu'elles sont atteintes par le VIH, et qui risquent donc de le transmettre à d'autres, indique Jean-Louis Touraine. Alors d'une part, les tests rapides peuvent enrayer le phénomène. D'autre part, les bénévoles sont au contact des populations et peuvent donner des conseils et distribuer des préservatifs". Outre Lyon, des villes comme Saint-Etienne ou Grenoble pourraient être concernées.

Commentaires

Portrait de francis20250

cela me parait judicieux ,surtout pour les personnes hésitant a se rendre dans un hopital  .