Roumanie : échec du référendum anti-mariage gay

10 Octobre 2018
2 985 lectures
Notez l'article : 
5
 
0

L'abstention a eu raison du référendum anti-mariage gay en Roumanie, notent les médias. Le gouvernement social-démocrate roumain a échoué à pérenniser par référendum l'interdiction du mariage pour les couples de même sexe dans le pays. Alors qu'une participation de 30 % était nécessaire pour valider le scrutin, qui s'est tenu samedi 6 et dimanche 7 octobre, seuls 20,41 % des électeurs-trices se sont rendus aux urnes. Ils-elles étaient appelés-es à inscrire dans la loi fondamentale que seuls « un homme et une femme » peuvent s'unir et non plus des « époux », comme stipulé actuellement. Comme le rappelle LCI, la campagne a été marquée par de nombreux propos hostiles aux homosexuels, décrits comme des « voleurs d'enfants », des « pédophiles » ou des « malades mentaux ». Sur le fond, l'échec du référendum ne change rien, hélas pour les droits des personnes LGBT, car la législation roumaine actuelle n'autorise ni le mariage entre personnes de même sexe, ni l'union civile. Une modification constitutionnelle aurait cependant verrouillé davantage cette interdiction. Le référendum avait été initié par des ONG proches de la puissante Église orthodoxe et réunies au sein d’une « Coalition pour la famille », qui ont assuré avoir recueilli trois millions de signatures d’opposants-es au mariage des couples de même sexe, rapporte le correspondant du Monde. « Nous n’avons pas atteint notre but, nous le ferons la prochaine fois », a assuré le président de cette coalition, Mihai Gheorghiu. « C’est un échec pour les Roumains et pour la Roumanie », a lancé le secrétaire général des sociaux-démocrates (PSD) Codrin Stefanescu, dénonçant le « boycott d’une démarche civique », surtout homophobe en fait.